La ligne de train Namur-Paris se confirme pour décembre

Belga / S. Gremmelprez

Une ligne de train reliant les capitales wallonne et française devrait revoir le jour en décembre, a confirmé le ministre de la Mobilité François Bellot.

Le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR), entend combler en partie le vide laissé par la suppression il y a deux ans du Thalys wallon (Liège-Namur-Paris). «J’estime que Namur doit continuer à avoir des liens internationaux», a-t-il affirmé ce matin en marge de la relance des travaux du RER.

Le projet est sur les rails depuis plusieurs semaines. Les contacts avec les autorités françaises ont été fructueux. Il en est ressorti que nos voisins ont actuellement un train qui assure cinq fois par jour la liaison entre Maubeuge (à la frontière belge) et Paris «et qu’ils sont très intéressés par une liaison vers Bruxelles, Namur et Charleroi.» Namur en raison de l’université, Charleroi et Bruxelles pour les aéroports.

«La réservation des sillons (les créneaux pour utiliser une ligne) va se faire jeudi lors d’une réunion européenne à Ljubljana», souligne François Bellot. «Notre objectif, c’est d’arriver dans le plan de transport 2018 avec des trains qui circulent de nouveau entre Namur et Paris, en passant par Maubeuge, Aulnois, Saint-Quentin et Compiègne.» Les trains de la SNCB devraient faire deux allers-retours par jour entre Namur et Maubeuge, où les voyageurs monteront à bord d’un train de la SNCF.