Moins d’agressions contre le personnel de la SNCB

Belga / B. Fahy

L’an dernier, le nombre d’agressions verbales ou physiques contre des membres du personnel de la SNCB a baissé de 17% par rapport à l’année précédente.

Il y avait 1.040 cas d’agressions en 2016, contre 1.252 cas en 2015, annonce la SNCB. Elle a recensé 385 agressions physiques et 655 agressions verbales. Des discussions au sujet d’un titre de transport valable sont les causes les plus importantes des agressions.

L’opérateur ferroviaire est satisfait de cette baisse. «Mais chaque agression est une agression de trop. Le masterplan anti-agression que la SNCB a mis en place depuis quelques années avec des dizaines de mesures comme le déploiement de caméras, la collaboration avec les services d’ordre ou encore la formation des accompagnateurs aux situations potentiellement conflictuelles, porte ses fruits.»