Fermeture du plus grand marché de viande de chien en Corée du Sud

AFP PHOTO / JOHANNES EISELE

Moran Market, le plus grand marché de viande de chien de Corée du Sud, va fermer ses portes. Les associations coréennes de défense des animaux ont salué cette avancée.

Chaque année, le festival de viande de chien de Yulin, en Chine, suscite l’indignation des organisations de protection animale et des internautes. Plus de 10.000 chiens sont abattus lors de cette fête annuelle. Mais la viande canine est consommée toute l’année à Yulin, comme dans plusieurs autres régions du sud de la Chine et de l’Asie. A Seongnam, au sud-est de Séoul, en Corée du Sud, le Moran Market était connu pour la vente de viande canine. Une vingtaine de commerçants y abattait des chiens enfermés en cage afin de vendre leur viande.

Après plusieurs mois de protestation et de discussion, le maire a finalement obligé les commerçants à cesser leur activité. Les commerçants ont jusqu’au mois de mai pour tout arrêter. D’ici là, ils ne peuvent plus abattre les chiens sur place, ni les exposer en cage. Par ailleurs, la ville leur proposera une aide pour financer leur reconversion professionnelle.

Inauguré dans les années 1960, Moran Market était le plus grand marché de viande de chien en Corée du Sud. Selon le journal Korea Herald, 80.000 chiens y étaient vendus, morts ou vivants, chaque année et ce marché fournissait un tiers de la viande canine consommée annuellement en Corée du Sud. L’organisation coréenne du bien-être animal a salué cette fermeture. « La ville de Seongnam a fait un grand pas dans la lutte contre l’industrie de la viande de chien », a confié un employé de l’organisation.