Le tueur de l’ambassadeur russe avait protégé Erdogan

Le policier turc qui a tué l’ambassadeur russe à Ankara avait protégé le président Recep Tayyip Erdogan à huit reprise depuis juillet.

Sous l’objectif des caméras, Mevlüt Mert Altintas, un policier de 22 ans, a tué lundi de neuf balles l’ambassadeur russe à Ankara. Selon un chroniqueur du journal Hürriyet, le jeune policier a été membre du dispositif de sécurité entourant le président Erdogan. «Il était membre de l’équipe assurant la sécurité du président juste derrière les gardes du corps», écrit Abdulkadir Selvi, un journaliste proche du pouvoir.

Selon les médias turcs, les autorités retiennent 13 personnes en garde à vue, dont plusieurs proches du tireur. Le corps de l’ambassadeur a été rapatrié en Russie.

Venger Alep

Après avoir criblé de balles l’ambassadeur, Mevlüt Mert Altintas a affirmé agir pour venger la ville d’Alep. Celle-ci est en passe d’être entièrement reprise par le régime syrien avec le soutien de Moscou.