VIDEO. La solidarité existe face au VIH

Capture d'écran Youtube

En Belgique, on dénombre plus de 1.000 nouvelles contaminations au VIH chaque année. Malgré l’avancée des recherches et des traitements, les préjugés vis-à-vis des séropositifs ont la peau dure. Heureusement la solidarité existe, la preuve en caméra cachée

Dans une caméra cachée, la Plate-Forme Prévention Sida, en partenariat avec l’association belge « Would You React ? »,  a voulu tester la connaissance de tout un chacun sur les modes de transmission du VIH. Et le résultat est particulièrement interpellant. Mais le  film démontre que la solidarité envers les personnes séropositifs, lorsqu’elles sont vicitimes de discrimination, existe aussi.

Le scénario est simple, un couple est assis à la terrasse d’un café. Lui annonce sa séropositivité à sa compagne. Elle prend mal, de même que le serveur qui refuse de servir l’homme. Tous les trois sont comédiens, et la dispute est scénarisée pour susciter des réactions des autres clients. Ceux-ci font finalement preuve de solidarité avec le client séropositif.

Les mentalités évoluent

La Plate-forme Prévention Sida se réjouit de voir de telles réactions dans la population à l’égard des séropositifs. « La séropositivité susciterait donc, aujourd’hui, moins de rejet et d’exclusion dans la vie quotidienne, comme ici, dans un bar », écrit l’association.

La discrimination n’a pas disparu, mais, peu à peu, les mentalités évoluent. « De plus en plus de gens le savent : le VIH ne se transmet pas dans les gestes de la vie quotidienne et les personnes séropositives ne sont pas des ‘virus ambulants’ : boire un verre, partager un repas, travailler, jouer, faire du sport, etc., avec une personne séropositive ne comporte et n’a jamais comporté aucun risque de transmission. »

Les experts le rappellent: une personne séropositive qui suit bien sont traitement peut mener une vie normale. « Si vous prenez le traitement VIH comme prescrit, et que vous avez une charge virale indétectable depuis plus de six mois, vous ne pouvez pas passer le VIH à votre partenaire, avec ou sans préservatif », atteste le  Docteur Michael Brady, directeur médical de l’association britannique Terence Higgins Trust, et chef de clinique au service de santé sexuelle du Kings College Hospital.

Cependant, la meilleure prévention reste cependant le port du préservatif.