Qu’est-ce que les termites ont à nous apprendre sur la parentalité?

Qu’est-ce que les termites ont à nous apprendre sur la parentalité?

Thomas Chouvenc, professeur assistant à l’université de Floride, s’est intéressé au style parental des monarques termites. Pour ce faire, il a observé le comportement de 450 colonies de termites souterrains (Coptotermes) dans les premiers stades de leur création.

Tout commence avec le couple royal : ils sont les fondateurs de la colonie, ainsi que les seuls individus reproducteurs. La reine peut pondre un œuf toutes les 30 secondes, voire deux secondes pour les plus prolifiques, pendant une quinzaine d’années. Si toutes les larves proviennent des mêmes parents, elles vont évoluer différemment pour donner des « castes » d’ouvriers, de soldats et de nymphes. Ces dernières se développent en individus sexués et ailés, qui essaimeront pour fonder de nouvelles colonies.

Le chercheur a découvert que le couple royal est particulièrement présent au début de la vie de la colonie, afin de s’assurer que leurs premiers rejetons se portent bien. Ils prennent leur rôle de parents tellement au sérieux qu’ils sont presque épuisés à force de s’occuper de leur couvain, comme l’explique Thomas Chouvenc dans une étude récemment parue dans la revue Functional Ecology.

De la biparentalité à l’alloparentalité

« Les scientifiques considèrent souvent les termites comme des sociétés complexes, où les ouvriers prennent soin de tout le monde, y compris de la reine et du roi », a souligné le spécialiste dans un communiqué relayé par Phys.org. « C’est vrai dans les colonies développées, mais pendant l’établissement de la colonie, la nouvelle reine et le nouveau roi sont les parents les plus remarquables ».

Toutefois, les choses changent considérablement une fois que les premiers individus de la colonie deviennent des ouvriers autonomes. Le couple royal confie alors leurs responsabilités parentales à leurs premiers « enfants ». Ils sont alors responsables de subvenir aux besoins du reste de la colonie pendant que le roi et la reine se dédient uniquement à la reproduction. En d’autres termes, on passe à un régime « alloparental », dans lequel les aînés sont chargés de s’occuper de leurs jeunes frères et sœurs.

Mais aussi de leurs parents. En effet, au bout de quelques mois, le roi et la reine deviennent entièrement dépendants des termites qu’ils ont engendrées, et plus particulièrement des ouvriers. Ces derniers les nourrissent à la becquée avec des aliments pré-digérés. Ils veillent également à ce que la reine reste en bonne santé en la léchant. Le but ? La débarrasser des parasites et maladies potentielles, tout en l’humectant en permanence.

Bien que le couple royal délaisse rapidement leur progéniture, Thomas Chouvenc ne les trouve pas négligents pour autant. « D’une certaine manière, le roi et la reine des termites sont, au départ, les parents les plus dévoués, mais une fois que leurs premiers enfants peuvent s’occuper du prochain lot d’œufs, ils délaissent définitivement cette tâche et se concentrent uniquement sur la production d’autres œufs, tandis que la colonie continue de se développer sous la responsabilité d’une force ouvrière croissante », a-t-il déclaré. Une chose est sûre : aucun risque pour le couple royal des termites de souffrir d’un burn-out parental.