Partir en vacances en stop: nos conseils pour un voyage réussi

Partir en vacances en stop: nos conseils pour un voyage réussi
Ph. D.R.

Le pouce levé, une affiche dans les mains. Il attend sur le bord de la route qu’un automobiliste daigne le prendre dans son véhicule. L’un d’entre eux s’arrête. Jackpot ! Il part dans la même direction et pourra lui faire gagner quelques centaines de kilomètres jusqu’à sa destination finale : l’Italie. Comme Julien, certains jeunes décident tous les ans de tester leur débrouillardise et leur patience en partant en vacances en stop. « On avait les moyens pour partir autrement, mais on voulait expérimenter le stop. On voulait croire en l’humanité, en l’idée que l’on pouvait encore s’entraider sans la barrière de l’argent », expliquent à Slate Maïwenn et François, qui ont tenté l’expérience.

De nombreux avantages

Il faut dire que les avantages d’un tel voyage sont nombreux. Le principal est pécuniaire. À moins que le conducteur qui accepte de vous prendre dans son véhicule vous demande une participation aux frais du trajet, un voyage en stop est presque toujours gratuit. De quoi effectuer de bonnes économies qui seront très utiles une fois que vous serez arrivés à destination, surtout si vous êtes étudiants ou que vous partez pour une longue période.

Autre avantage non négligeable : la haute probabilité de tomber sur une personne vivant là où vous vous rendez. Cela devrait vous permettre d’en apprendre un peu plus sur la culture locale ou de dégoter quelques bonnes adresses. Car un voyage en stop est une véritable expérience humaine faite de rencontres qui, pour certaines, vous marqueront toute votre vie.

Dernier point à ne pas sous-estimer, un voyage en stop est un moyen d’en apprendre plus sur soi-même. On l’a dit, il faut parfois être patient en attendant que quelqu’un finisse par s’arrêter à votre hauteur. Ce qui peut engendrer de la frustration et un certain découragement. Pas question cependant de baisser les bras, surtout que quelques astuces simples vous permettront de trouver rapidement un véhicule.

Souriant et décontracté

Le premier point à ne pas négliger est votre apparence. Être propre, souriant et avoir un comportement le plus normal possible vous aidera à grimper plus vite dans une voiture. Pour qu’un véhicule s’arrête, pensez également à écrire clairement et lisiblement la destination que vous souhaitez rejoindre. Ou tout du moins la direction générale. De nombreux automobilistes ne s’arrêtent pas car ils ne savent tout simplement pas où l’auto-stoppeur souhaite se rendre, alors qu’ils partagent peut-être la même direction.

Si vous devez effectuer un long voyage en stop, la première partie de votre trajet pourrait être la plus difficile. Surtout si vous démarrez depuis une grande ville. Réfléchissez donc bien à l’endroit à partir duquel vous allez commencer votre trajet. Optez pour un lieu où les voitures ne roulent pas trop vite et peuvent se garer facilement sans que cela ne gêne trop la circulation. S’il n’y en a pas à proximité, un petit déplacement à pied ou un transport en commun pourrait représenter un gain de temps sur le long terme.

Imaginons que votre trajet fasse plusieurs centaines de kilomètres ou que vous deviez traverser plusieurs pays, demandez à vos différents conducteurs de vous déposer sur les aires d’autoroute. Ces endroits sont généralement fréquentés par des personnes qui effectuent de longs trajets. Il y a donc de fortes chances que vous tombiez sur une âme généreuse prête à effectuer un bout de chemin en votre compagnie. Les aires d’autoroutes sont aussi remplies de poids lourds souvent ouverts à l’idée de transporter un auto-stoppeur.

Des ennemis à éviter

Soyez toujours respectueux du véhicule dans lequel vous vous trouvez, qu’il s’agisse d’une voiture ou d’un camion. Pour éventuellement détendre le conducteur ou lancer la conversation, proposez-lui un snack à grignoter. Un gage de sympathie qui jouera à coup sûr en votre faveur. De manière plus générale, ayez toujours des boissons et de la nourriture sur vous. Vous ne savez pas combien de temps vous allez devoir attendre au milieu de nulle part qu’un automobiliste ne vous ouvre la porte de son véhicule. Prévoyez donc le coup histoire d’éviter toute mauvaise surprise. La faim a en plus le don d’affecter négativement notre moral et de ralentir le temps. Pas l’idéal lors d’un voyage durant lequel les temps d’attente peuvent parfois être longs.

Dans la même idée, n’oubliez pas votre matériel pour dormir à la belle étoile. Il se peut que vous n’arriviez pas à destination aussi vite que vous ne le souhaitiez. Vous devrez dès lors trouver une solution de rechange pour passer la nuit. Dans ce cas, une tente et un sac de couchage devraient faire l’affaire. Si cela arrive, vous pourriez également être obligés de revoir votre route, ou d’emprunter un autre itinéraire. Ayez donc toujours une carte de la région avec vous. Facile aujourd’hui avec nos smartphones, à condition d’avoir du réseau et de la batterie. Dans cette optique, l’achat d’une batterie externe pourrait être salvateur en cas d’urgence.