Un conducteur inconscient bloque le passage d’une ambulance en route pour une urgence (vidéo)

Un conducteur inconscient bloque le passage d’une ambulance en route pour une urgence (vidéo)
Captures d’écran Twitter

Les faits remontent à février dernier mais ressortent maintenant que la condamnation du conducteur imprudent a été prononcée. A l’époque, Albert Butler avait décidé de bloquer délibérément le passage d’une ambulance qui se rendait sur une intervention. L’incident avait alors été filmé par la dash cam du véhicule et a été qualifié de «pire cas» jamais vécu par les services d’urgence.

Les images ne laissent que peu de place au doute, puisqu’on peut voir l’ambulance dépasser péniblement le véhicule rouge dans un premier temps (ce qui est déjà condamnable), et celui-ci va jusqu’à redépasser l’ambulance et ralentir sa course ensuite.

« C’est un comportement totalement inacceptable », a déclaré le sergent Matt Cadmore, de l’unité de police des routes basée à Taplow, au Sun. « En tentant délibérément d’entraver la progression de cette ambulance, il mettait un autre usager de la route en danger et, en même temps, retardait un véhicule d’urgence en route vers une urgence médicale. »

Du jamais vu

Même son de cloche du côté de Mark Ainsworth, directeur des opérations d’un service ambulancier du sud du Royaume-Uni: «Je n’ai jamais eu affaire à un tel comportement lorsqu’une de nos équipes était en intervention pour une opération potentiellement très grave. Les actions insensées et irresponsable du concteur l’ont mis lui-même, ainsi que les autres usagers de la route et nos équipes d’ambulanciers, en danger de blessures graves, voire pire. Nos équipes sont hautement qualifiées et capables de rouler rapidement en toute sécurité quand c’est nécessaire. J’en profite pour remercier l’immense majorité des usagers de la route qui respectent toujours nos véhicules lorsqu’ils sont en intervention.»

Pour sa conduite imprudente, le chauffard Albert Butler a écopé d’une peine de 18 mois de prison avec sursis, d’un retrait de permis de trois ans, de 200 heures de travaux d’intérêt général, et d’une amende de 680 euros. S’il ne retient pas le leçon avec cela, comment le fera-t-il...