On a testé pour vous le sextoy masculin Ion d’Arcwave, qui augmente l’intensité de l’orgasme chez 70% des hommes

On a testé pour vous le sextoy masculin Ion d’Arcwave, qui augmente l’intensité de l’orgasme chez 70% des hommes
Ph. Arcwave Ion

C’est le genre de sujets qu’on a plutôt l’habitude d’aborder entre potes, lors d’un barbec avec éventuellement deux ou trois verres dans le nez. Et puis on s’est dit : « Et si on partageait ça avec les lecteurs de Metro ». Il faut dire que même si le sujet reste tabou pour certaines personnes, il concerne et touche plein de monde. On a donc décidé de tester l’Ion de la marque Arcwave, qui n’est autre qu’un masturbateur pour hommes.

La masturbation est tout ce qu’il y a de plus intuitif et naturel. Il suffit d’avoir une main, un peu d’imagination et le tour est joué (et les bienfaits nombreux !). Pour pimenter un peu cette pratique, il est possible de passer à la vitesse supérieure en faisant appel à des gadgets et à des accessoires divers et variés. Ce marché est en plein boum et de plus en plus d’hommes franchissent le cap. Il en existe pour tous les goûts, les couleurs et pour toutes les bourses. Il est par exemple possible de commencer avec des gadgets en silicone, parfois pas très solides, parfois un peu glauques. Il est aussi possible de monter en gamme avec des accessoires plus technologiques. C’est le cas de l’Arcwave Ion proposé au prix de 189€.

La promesse

Arcwave est une nouvelle marque dédiée au plaisir masculin. Premier produit de cette gamme, l’Ion est un sextoy « développé spécialement pour élever le niveau de masturbation des hommes et intensifier leurs orgasmes ». Il repose sur le « Pleasure Air », une technologie brevetée déjà utilisée dans les célèbres sextoys féminins Womanizer. L’objectif est de stimuler les récepteurs sensoriels, appelés corpuscules de Pacini, situés au niveau du frein du pénis avec des ondes de pressions pulsées. Résultat : selon une étude menée par la marque, environ 70 % des hommes ont déclaré avoir atteint un orgasme plus intense que d’habitude grâce à l’Ion.

La prise en main

L’Ion nous est parvenu d’Allemagne dans un colis anonyme. Heureusement d’ailleurs car dans notre cas, c’est un voisin qui l’a réceptionné. Cela aura pu déboucher sur une situation quelque peu embarrassante mais finalement il n’en est rien. Dès l’ouverture du colis, on comprend vite que l’Ion n’a rien à voir avec certains gadgets chinois qu’on peut trouver à bas coût sur Internet. On a affaire à un objet technologique au packaging soigné et attrayant. Parfaitement rangés dans un écrin, on retrouve l’Ion, son socle, le câble de recharge, un petit échantillon de lubrifiant et le manuel d’utilisation.

L’objet en lui-même est également plutôt sobre et élégant. Le masturbateur est en silicone noir. Il se range et se recharge dans un socle fermé qui peut même faire penser à une enceinte si vous le laissez dans votre chambre ou dans votre salle de bain. L’Ion est très facilement nettoyable et il est résistant à l’eau. Il peut ainsi être utilisé dans le bain ou sous la douche. De plus, le socle est équipé d’une tige qui permet de le sécher rapidement.

Quand on découvre ce genre de produit, la première utilisation est toujours importante. C’est la raison pour laquelle on vous conseille de prendre votre temps et de ne pas vous empresser de filer dans votre chambre et dans les toilettes pour tester votre nouveau joujou. Il faut dire que cette première fois n’est pas vraiment évidente ou intuitive, surtout pour les non-initiés. Au-delà du fait qu’il n’est pas spécialement évident de franchir le cap et de mettre un appareil autour de son pénis, il y a quelques éléments à prendre en compte. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux bien préparer ça. Installez-vous confortablement, préparez du contenu approprié à portée de main si nécessaire, et surtout ne sous-estimez pas l’importance du lubrifiant.

Pour beaucoup d’hommes, et depuis le début de l’adolescence, la masturbation rime avec discrétion. Quand on allume l’Ion, c’est la débandade ! Quand le moteur se met en marche, il fait pas mal de bruit et c’est plutôt perturbant au début. Heureusement, il est doté de la technologie Smart Silence qui lui permet de démarrer et de s’arrêter automatiquement au simple contact de la peau.

Une fois en marche, il procure des sensations nouvelles et pas désagréables. Mais attention, l’utilisation n’est pas spécialement intuitive et le plaisir n’est pas immédiat. Il faut plusieurs sessions pour apprivoiser la bête et tenter de découvrir le « newgasm ». Les huit niveaux d’intensité permettent de trouver ce qui convient le mieux à notre plaisir.

Notre verdict

La promesse était belle. Arcwave veut révolutionner la masturbation masculine et permettre aux hommes d’atteindre un orgasme unique, plus intense et plus long que d’habitude. L’Ion promet le « newgasm », une nouvelle sorte d’orgasme masculin. Mais dans la pratique, force est de constater que ça ne fonctionne pas chez tout le monde. Il suffit de regarder les avis d’acheteurs sur Internet pour constater que seulement un peu plus de la moitié sont effectivement ravis de leur achat. Mais pour quelques-uns, c’est une déception et pour 180 €, la pilule a parfois du mal à passer. De notre côté, comme environ 30 % des utilisateurs, nous n’avons malheureusement pas atteint le « newgasm » promis. Mais l’Ion nous a permis de découvrir des nouvelles sensations, pas désagréables, et une nouvelle façon de se masturber, ce qui est toujours bon à prendre et à découvrir !

Plus d’infos sur l’Ion sur www.arcwave.com