Peut-on se sentir mieux en s’encourageant devant un miroir?

Peut-on se sentir mieux en s’encourageant devant un miroir?

« Miroir mon beau miroir, qui est la plus belle ? » Non, se parler devant le miroir n’est pas réservé à la Reine-sorcière dans le film de Disney « Blanche neige et les sept nains ». Car la professeure de métaphysique Louise Hay a développé la « méthode du miroir » qui se base sur ce concept. Son objectif ? Booster la confiance en soi.

L’estime de soi n’est pas innée et peut être le fruit d’un long travail. Si le chemin peut paraître sinueux, certaines méthodes proposent un accompagnement quotidien pour atteindre le Saint Graal. L’Américaine Louise Hay propose dans son livre « La technique du miroir : 21 jours pour transformer votre vie » un programme de développement personnel à suivre quotidiennement. Son objectif : permettre au lecteur de s’aimer tout en se libérant des émotions négatives. Pour suivre ce programme, un miroir suffit… et une dose de bonne volonté.

Adopter la positive attitude

Pendant les trois semaines qui rythment la formation, le lecteur réapprend à se regarder dans le miroir. « Pour la plupart d’entre nous, s’assoir devant un miroir et être face à nous-mêmes n’est pas chose facile, surtout au début », explique la conférencière dans son ouvrage.

La première semaine est là pour permettre d’apprivoiser la « méthode du miroir ». Par exemple, sur ces premiers jours le lecteur est invité à examiner ses pensées et ses croyances, retrouver son estime et arrêter la critique. Après une semaine, l’utilisation positive du miroir fait « parti du quotidien » même si l’auteur admet que « cela peut prendre plusieurs semaines ou même un mois avant que vous soyez complètement à l’aise ».

La deuxième semaine se concentre sur la « rencontre de l’enfant intérieur ». Il s’agit de la part enfantine ou infantile d’un adulte. C’est cet enfant que l’on a toujours été et qui réside encoure en nous. Selon les approches thérapeutiques contemporaines, cette connexion avec « l’enfant intérieur » se termine aux alentours de 5 ans. Cette étape permet de renouer avec les émotions primaires telles que la peur ou la joie et donc de mieux les laisser s’exprimer par la suite. Si l’utilisation d’un simple miroir ne porte pas ses fruits, Louise Hay conseille d’utiliser une photographie de soi enfant.

« Renouer avec votre paix intérieure »

La troisième et dernière partie de votre parcours initiatique permet de « renouer avec votre paix intérieure ». La thérapeute propose une série d’exercices pour apprendre à gérer vos émotions. « Vivez avec gratitude », « accueillez votre prospérité » sont des exemples de modules que l’on peut découvrir dans cette dernière semaine.

Après trois semaines de pensées positives exprimées devant le miroir, on ne se sent peut-être pas entièrement transformé. Ce n’est pas grave. Selon la conférencière, il s’agit de « planter les graines des changements que vous souhaitez. » Alors ? Prêt à tenter l’expérience ?