Êtes-vous plutôt fada de la bouture ou empoté du rempotage?

Êtes-vous plutôt fada de la bouture ou empoté du rempotage?
Ph. Hasret Sonmez / Getty Images

Niveau 1 : vous achetez des plantes...

... mais elles meurent dans la semaine. Niveau plantes, vous en êtes en même niveau qu'avec votre poisson rouge gagné à la kermesse de l'école: Gudulle est parti frétiller au paradis de l'écaille (par la cuvette des toilettes). Pourtant, vous y croyez. Lorsque vous passez chez IKEA, vous fondez pour ce cactus ou ce yucca. Mais rien à faire, le premier a fini noyé à force d'arrosages répétés, le second desséché devant la fenêtre et dans le courant d'air.

Raison pour laquelle, il est temps de passé au niveau deux.

Niveau 2 : vous optez pour un terrarium

Las de votre cruauté végétale, vous reportez votre affection sur un terrarium. Cette fois-ci, c'est la bonne, ce petit univers en bouteille n'a besoin que de quelques gouttes. Vous reprenez confiance.

Niveau 3 : vous rempotez

Votre yucca et vos plantes grasses (il faut savoir commencer facile) se portent bien. Vous y allez mollo de l'arrosoir, vous les placez pile où il faut pour qu'elles s'épanouissent. Résultat : ça fonctionne. Elles débordent de joie, d'enthousiasme... et de leur pot. Vous regardez vos premiers tutos sur YouTube pour démultiplier vos trésors. Vous n'hésitez pas à passer un petit coup de fil à votre mamie experte.

Niveau 4 : vous suivez des "plantstagrammeurs"

Votre feed Instagram est rempli de photos d'intérieur à mi-chemin entre jungle et jardin d'hiver. Vous aimez autant les conseils d'entretien que d'idées déco. C'est-à-dire que vos plantes commencent à envahir vos étagères et grignoter du terrain sur vos bouquins.

Niveau 5 : "je nomme mes plantes"

François le Yucca et Anna la Monstera se portent bien. Depuis le confinement, vous parlez à vos plantes tous les jours, au point de leur avoir donné un petit nom. Les plus créatifs d'entre vous ont même créé une identité graphique pour chacune d'entre elles, imprimée sur un autocollant et plaquée sur leur pot respectif. Il faut dire que c'était long le confinement.

Niveau 6 : vous êtes plantstagrammeur

#Monsteramonday ou encore #Philodendronfriday n'ont plus de secret pour vous. C'est votre mamie qui vous demande des conseils pour ses plantes. Vous êtes à deux doigts de faire la couv' de "Maison et Jardin" (surtout la partie jardin). Félicitations.