En quoi consiste le Buy Nothing Day, utilisé par certains pour remplacer le Black Friday?

En quoi consiste le Buy Nothing Day, utilisé par certains pour remplacer le Black Friday?
Ph. Unsplash

Alors que de nombreux consommateurs à travers le monde se frottent les mains à l’idée de dénicher de bonnes affaires à l’approche du Black Friday, d’autres se lancent au contraire le défi de laisser la carte bleue ou les billets bien au chaud dans leur portefeuille. Le même jour que le fameux vendredi noir et sa traditionnelle pluie de promotions, d’autres préfèrent en effet célébrer le «  Buy Nothing Day », autrement dit « la journée sans achat ».

Une initiative lancée il y a 30 ans

Une tradition qui fait de plus en plus parler d’elle à l’heure où la crise climatique et l’inflation nous font reconsidérer nos modes de consommation. Mais le défi, lui, est loin d’être nouveau : il a été créé en 1992 par l’artiste canadien Ted Dave, avant d’être repris et diffusé à l’international par le collectif militant et le magazine Adbusters.

Vous n’en avez jamais entendu parler ? Pourtant, il est également célébré en Europe depuis plusieurs décennies. Avec une petite variante comparée à leurs voisins outre-Atlantique : s’il est célébré le même jour que le Black Friday en Amérique du Nord ou en France, les Suédois préfèrent par exemple le fêter le samedi, soit le lendemain de la grand-messe de la consommation. Reste à savoir qui sera prêt à relever le défi de ne rien acheter pendant 24h !

Ne rien acheter pendant 24h

Sorte de journée mondiale pour protester contre notre société consumériste actuelle, le Buy Nothing Day vient grossir les rangs de nombreuses alternatives au Black Friday, soucieuses de mettre l’accent sur une consommation raisonnée, plus adaptée à un mode de vie écoresponsable. En France, plusieurs collectifs ont vu le jour ces dernières années pour contrer cette opération marketing : Green Friday, #30DaysChallenge, Take Black Friday…

Mais ces initiatives gagnent encore à se faire connaître. Selon un récent sondage réalisé pour la plateforme d’engagement RSE et ESG NooS Global, 56 % des Français interrogés n’ont jamais entendu parler du « Giving Tuesday ». Lancée par la communauté new-yorkaise 92nd Street Y et la Fondation des Nations unies, cette journée humanitaire qui encourage les citoyens à faire des dons à des œuvres de charité le mardi qui suit le Black Friday va pourtant fêter ses dix ans d’existence cette année !