Meunier et Martinez déçus après l’élimination: «On a pris l’eau dans tous les compartiments»

Meunier et Martinez déçus après l’élimination: «On a pris l’eau dans tous les compartiments»

« C’était très difficile. C’était déjà compliqué contre le Portugal. Nous n’avons pas trouvé l’équilibre entre l’attaque et la défense. On a fait les mêmes erreurs qu’en huitièmes de finale », a analysé Meunier avant de reconnaître la supériorité de la Squadra Azzura.

« L’Italie est une très belle équipe. On aurait pu s’imposer mais nous sommes battus par plus forts que nous. C’est malgré tout dommage car nous avons des occasions pour ouvrir le score et pour revenir à 2-2. Nous avons été dangereux mais nous avons eu du mal à trouver des solutions pour casser les lignes italiennes. Ils méritent cette victoire. »

« On dirait que le match a été équilibré au vu des statistiques mais c’était tout le temps compliqué avec des situations en 3 contre 1 ou 2 contre 1. On a eu du mal à sortir de notre défense et à être réguliers », a ponctué Meunier.

Martinez réagit également

Roberto Martinez a aussi exprimé ses sentiments à l’issue de la défaite de ses Diables Rouges contre l’Italie. « Les sentiments qui prédominent sont la tristesse et la déception pour un groupe qui s’est engagé depuis le début, qui s’est montré très impliqué », a dit l’Espagnol en conférence de presse. « Après tout ce travail, les joueurs ne méritaient pas cette élimination. Mais ce soir, nous avons rencontré une très bonne équipe d’Italie. Les petits détails ont fait la différence. Je pense que notre adversaire s’est bien adapté à notre jeu en première mi-temps », a analysé Martinez. « Nous avons montré beaucoup de concentration et d’intentions après la pause mais nous n’avons pas pu marquer ce 2e but. Je ne suis pas déçu car le groupe n’a pas failli dans ses attitudes. Je suis très triste peu eux. »

Sur la pelouse bavaroise, la Squadra Azzurra a maitrisé son sujet pour aligner une 32e rencontre de rang sans défaite. « L’Italie a grandi dans ce tournoi, elle est dans une spirale positive et a confiance. Cette série de victoires permet d’engranger d’incroyables forces. Ils ont mieux débuté la partie que nous et cela a fait la différence. Ils méritent de passer et je leur souhaite beaucoup de chance pour la suite », a reconnu Roberto Martinez, beau joueur. « Nous devons partager ensemble ces tristes sentiments et apprendre de cette expérience. »

« C’est un moment difficile »

Le Catalan n’a pas pu compter sur Eden Hazard, blessé dimanche dernier contre le Portugal et absent de la feuille de match. « Ce n’est évidemment pas un avantage d’avoir dû jouer sans Eden. Kevin De Bruyne a été exemplaire et prêt à aider l’équipe. Je pense que nous avons bien géré cette situation autour des blessés dans ce tournoi, ils ont vraiment aidé l’équipe lorsqu’ils étaient présents », a dit Martinez, ne cherchant pas d’excuse.

Le Catalan a aussi évoqué Jérémy Doku, titulaire à la place d’Eden Hazard et auteur d’une performance remarquée. « Il a vraiment grandi pendant ce tournoi. Il a montré qu’il était prêt à jouer ces trois derniers jours. Il a une vraie énergie et est capable du meilleur en un contre un. Il n’a jamais eu l’air d’être un jeune joueur. Seuls des joueurs aux qualités exceptionnelles peuvent faire ce qu’il a fait », a expliqué Martinez, insistant sur la maturité du Rennais.

Martinez n’a pas vraiment répondu à la question évoquant son avenir à la tête de l’équipe nationale, lui qui est sous contrat jusqu’à l’issue de la Coupe du monde. « Je ne préfère rien dire sur le coup de l’émotion. C’est un moment difficile. »