Le marathon et l’Omnium bouclent le programme du Team Belgium aux JO

Le marathon et l’Omnium bouclent le programme du Team Belgium aux JO
Belga

Dès 7h00 du matin, il sera minuit en Belgique, les trois marathoniens Bashir Abdi, Koen Aert et Dieter Kersten vont s’attaquer aux 42,195 km de la course mythique entre toutes. Ils auront aussi à affronter une chaleur humide qui demeure très éprouvante à Sapporo. La cité olympique des JO d’hiver de 1972 a été choisie pour délocaliser les épreuves d’endurance d’athlétisme (marche et marathon) dans l’espoir de réduire les risques de la canicule qui règne souvent à Tokyo. Les 700 km de distance n’ont pas changé la donne. Dans de telles conditions, il est déjà acquis que les records ne tomberont pas. Les Belges s’alignent avec des objectifs bien différents. Abdi se présente au départ comme 9e performeur d’une course dont le Kenyan Eliud Kipchoge, vainqueur à Rio et détenteur du record du monde sera l’homme à battre. Une place de finaliste (top 8) est l’objectif d’Abdi s’il a réussi enfin à se remettre du décalage horaire. Koen Naert est mieux préparé que jamais. La 22e place à Rio devrait être améliorée par le champion d’Europe pour autant qu’il supporte les conditions de course. Le jeune Dieter Kersten ne va aborder que son 2e marathon. Il va engranger une expérience utile en vue des années futures.

Quatre disciplines pour l’Omnium

Ultime Belge à s’aligner aux Jeux, la coureuse cycliste Lotte Kopecky a soufflé le chaud et le froid jusqu’ici. Le chaud le dimanche 25 juillet quand elle a fini 4e de la course sur route en ligne, le froid vendredi où elle n’a réussi qu’à se classer 10e du Madison associée à Jolien D’hoore dans cette nouvelle épreuve olympique féminine sur piste. Dimanche, elle défendra les chances de la Belgique dans l’Omnium qui se courra de 10 à 13 heures (3 à 6 heure belges). Cette épreuve par accumulation de points, qui comprend quatre disciplines distinctes cette année, avait souri à Jolien D’hoore il y a cinq ans. Elle y avait enlevé le bronze au bout de deux jours de compétition et six épreuves à l’époque.

A 20 heures, la traditionnelle cérémonie de clôture dira au revoir à ces JO de la XXXIIe Olympiade disputés une année après sa date initiale en raison de la pandémie de Covid et sans le moindre spectateur dans les tribunes en raison de l’état d’urgence décrété à Tokyo pour la même raison. Les Jeux Olympiques de la XXXIIIe Olympiade se dérouleront à Paris du 26 juillet au 11 août 2024.