La Fédération française de foot dénonce le chambrage des joueurs argentins: «Cela va trop loin»

La Fédération française de foot dénonce le chambrage des joueurs argentins: «Cela va trop loin»
AFP

Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graet a « écrit une lettre » à la fédération argentine après les moqueries des joueurs de l’Albiceleste, notamment à l’encontre de Kylian Mbappé, a-t-il indiqué jeudi au quotidien Ouest-France.

« Je trouve ces excès anormaux »

« J’ai écrit une lettre à mon homologue de la Fédération argentine, je trouve ces excès anormaux, dans le cadre d’une compétition sportive, et j’ai du mal à comprendre. Cela va trop loin. Le comportement de Mbappé a été exemplaire », a expliqué Le Graet dans une interview publiée sur le site internet du journal.

Quels sont les excès dénoncés ?

Pendant la parade des joueurs argentins, vainqueurs de la Coupe du monde en battant la France en finale, le gardien Emiliano Martinez a été aperçu tenant une poupée représentant un bébé, dont le visage avait été recouvert d’une photo de Mbappé.

Dans la foulée de la finale, Martinez s’était déjà ouvertement moqué du joueur français, auteur de trois buts dans le match, en chantant dans le vestiaire : « Une minute de silence… pour Mbappé », avant d’être suivi par ses coéquipiers.

Lors d’une vidéo diffusée en direct sur Instagram, l’ancien attaquant de l’Albiceleste Sergio Agüero, qui était au Qatar avec l’Albiceleste, avait par ailleurs insulté le milieu français Eduardo Camavinga de « tête de bite » (« Cara de pinga »), dans la foulée de la finale. « Je n’ai rien contre lui et c’est une blague (…) il a toujours plaisanté avec son nom. Ne cherchez pas les ennuis », s’est-il ensuite justifié sur Twitter.

Retrouvez toute l’actu sur Metrotime.be