Quatre conseils pour survivre au «September blues»

Quatre conseils pour survivre au «September blues»
Ph. Unsplash

Toutes les bonnes choses ont une fin. Et le mois de septembre sonne la fin de l’été et de toutes les réjouissances qui vont avec : les festivals, les apéros en terrasse, les barbecues entre amis… C’est le retour à la routine et au rythme effréné de l’école ou du bureau. Sans compter la météo, qui devient de plus en plus maussade.

Bref, le mois de septembre est propice à l’anxiété voire à la déprime. C’est comme un dimanche soir… mais qui dure un mois. Alors pour rebooster son moral et affronter le spleen de la rentrée, ou « September Blues », voici quelques astuces.

Faites des projets

L’été touche à sa fin et l’idée de vous replonger dans la routine métro-boulot-dodo vous terrifie ? Alors planifiez d’ores et déjà vos week-ends ! S’il faudra patienter un peu avant les prochaines vacances, prévoyez des sorties et des activités qui changent de vos habitudes pour vous recréer de nouveaux souvenirs. Et pourquoi pas s’offrir une petite parenthèse d’une journée ou d’un week-end à la mer, à la campagne ou dans une grande ville ? C’est l’avantage de la Belgique : on est vite dépaysés en une heure de train !

Et pour aborder cette rentrée avec une nouvelle énergie, fixez-vous un nouveau défi. Qu’il soit petit ou grand, dans votre vie privée ou professionnelle… On ne vous parle pas d’une résolution que l’on abandonnera inexorablement après dix jours. Mais un nouveau challenge (aller au bureau à vélo un jour par semaine, s’essayer à une nouvelle cuisine, se mettre au zéro-déchet, lire un livre chaque semaine, se lancer dans l’artisanat…) nous apporte de l’énergie et nous trace un chemin à suivre.

Passez du temps à l’extérieur

L’été est peut-être terminé, mais l’été indien ne fait que commencer ! Alors profitez des derniers rayons du soleil et de leurs bonnes vitamines D : non seulement c’est bon pour le corps, mais aussi pour le moral ! Certes, les journées sont plus courtes et les températures plus fraîches. Mais cela ne nous empêche pas d’organiser de chouettes activités en extérieur, comme un pique-nique, un verre en terrasse, une rando…

Et si vous vous retrouvez vraiment coincés à la maison par la météo, transformez ce moment maussade en un temps de bien-être pour vous : un bon bain, un petit massage, une séance de médiation… Ou tout à la fois !

Gardez vos habitudes estivales

Vous vous êtes essayé au padel, à l’escalade ou à la pâtisserie cet été ? Ce n’est pas parce que le travail reprend qu’il faut lâcher cette activité. Au contraire, intégrer la dans votre routine ! Vous adoriez les journées qui démarraient par un bon brunch et où vous vous laissiez aller à faire ce que vous aimez, sans aucun plan à suivre ? Faites ça un dimanche !

L’été, c’est aussi une période de forte socialisation : la déprime arrive vite à la rentrée, dès que l’on se retrouve seul quelques jours. Or, ce n’est pas de se glisser sous un plaid devant Netflix qui vous fera du bien au moral. Alors comme en été, continuez à voir vos proches ! De plus, ce n’est jamais facile de rassembler tous ses amis en juillet et août. Alors profitez du mois de septembre pour prévoir une belle soirée tous ensemble pour vous raconter vos vacances. Ou mieux : un petit week-end pour tous retrouver !

S’organiser

Pour affronter au mieux cette rentrée, la clé, c’est de s’organiser. Que l’on reprenne le chemin du bureau ou du campus, on se retrouve souvent avec une panoplie de tâches à accomplir dans un rythme bien serré ! Alors faites-vous un programme et des to-do list. Mais attention : évitez les listes mentales. Le fait de les dresser par écrit diminue déjà le stress. On a l’esprit plus clair et l’on se sent plus serein. Et puis ainsi, votre esprit sera dégagé pour profiter pleinement des bons moments qui vous attendent en septembre !