Pourquoi boire plus d’une tasse de café par jour est bon pour votre santé?

Pourquoi boire plus d’une tasse de café par jour est bon pour votre santé?
Ph. Unsplash

Sur qui se base cette étude?

Durant plus de douze ans, des chercheurs ont examiné l’impact du café sur quelque 449.563 adultes âgés de 40 à 69 ans sans antécédents liés à des problèmes cardiovasculaires. Ceux-ci ont été divisés en différents groupes, à savoir ceux qui ne boivent pas de café, ceux qui boivent moins d’une tasse par jour, une tasse par jour, deux à trois tasses par jour, quatre à cinq tasses par jour, et plus de cinq tasses par jour. Ces informations ont été recueillies sur base d’un questionnaire qui prenait également en compte le type de café bu par les sujets de l’étude, à savoir un café soluble, un café moulu, ou un café décaféiné. Ceux qui buvaient du café ont été comparés à ceux qui n’en buvaient pas, pour tirer un certain nombre de conclusions.

Quelles conclusions?

Il s’avère que le café est bénéfique en ce qui concerne la santé cardiaque des participants. Les scientifiques ont dû affiner leurs résultats en prenant en compte l'hypertension artérielle, le diabète, la consommation d'alcool, le tabagisme et l'obésité. Une fois que cela a été fait, il a été prouvé que les personnes buvant deux à trois tasses de café, quel qu’il soit, décèdent moins que celles qui n’en boivent pas. Le risque de décès diminue jusqu’à 27 % avec du café moulu, un chiffre qui s’élève à 14 % avec le décaféiné et à 11 % pour le café soluble.

Par ailleurs, les maladies cardiovasculaires sont moins souvent constatées chez les personnes buvant deux à trois tasses de café par jour. Le café moulu réduit de 20 % ce risque, suivi du café soluble à 9 % et du café décaféiné à 6 %. Celles qui boivent quatre à cinq tasses de café moulu ou soluble ont moins de chance de subir des arythmie, un constat qui ne concerne pas celles qui boivent du café décaféiné.

Quelles limites pour cette étude?

Si cette étude est riche en enseignements, elle comporte tout de même des limites. Les informations concernant le nombre de tasses de café bues ne reposent que sur les estimations des sujets au début de l’étude. Impossible donc de dire si leur consommation a changé au fil du temps lors de ces douze années, ni s’ils ont changé le type de café qu’ils buvaient. D’autres études ont déjà démontré que boire du café, tant qu’il n’est pas trop sucré et que la consommation reste raisonnable, est bon pour la santé, puisqu’il réduit notamment le risque de diabète.

Alors si vous vous demandez si c’est raisonnable de boire une deuxième ou troisième tasse de café, n’hésitez plus et profitez en pour faire une petite pause bien méritée dans votre journée.