Plus chers mais plus efficaces, les masques FFP2 peuvent-ils être lavés à la machine?

Plus chers mais plus efficaces, les masques FFP2 peuvent-ils être lavés à la machine?
Ph. Pixabay

Avec la contagiosité élevée du variant Omicron, le masque FFP2 est de plus en plus recommandé par les autorités. Avant les fêtes, Yves Van Laethem avait souligné que « les personnes les plus fragiles et celles immunodéprimées ne doivent pas hésiter à porter un masque FFP2 ». Ce mardi 4 janvier, c’est Marc Van Ranst qui a conseillé aux citoyens ayant eu un contact à haut risque « de porter dans les premiers jours un masque FFP2 ».

Obligatoire dans certains pays

Ce n’est pas encore le cas en Belgique mais plusieurs pays européens ont déjà rendu les masques FFP2 (également appelés KN95) obligatoires. En Italie et en Grèce, le masque FFP2 est obligatoire dans les transports en commun, dans les cinémas ou encore dans les magasins. En Autriche, ce sera le cas à partir du 25 janvier.

De 1 à 5 € l’unité

Plus efficace car plus filtrant, le masque FFP2 est également plus cher et plus difficile à trouver. Si on peut facilement le trouver à environ 1,5 € l’unité en ligne, son prix peut parfois dépasser plus de 5 € pièce dans les pharmacies. Néanmoins, ne le jetez pas après l’avoir utilisé. En effet, les masques FFP2 restent efficaces après avoir été lavés.

Les masques FFP2 restent efficaces après 10 lavages

L’an passé, l’association française de consommateurs Que Choisir avait mené l’enquête. L’organisation avait effectué des tests en laboratoire et était arrivée au constat que les masques FFP2 conservent leur efficacité après 10 lavages en machine et peuvent donc être utilisés plusieurs fois.

Lors des tests, les masques ont été lavés à 60ºC puis séchés au sèche-linge. Même après 10 lavages, ils restaient efficaces. « Les performances de ces masques étant strictement normées et nos résultats homogènes, nous pouvons présumer que nos conclusions sont valables pour la plupart des masques FFP2 que l’on trouve dans le commerce (tant qu’ils respectent scrupuleusement la norme) », concluait Que Choisir.

Une bonne nouvelle pour la santé mais aussi pour le portefeuille donc !