« Moules Frites », la première chaîne belge dédiée aux jeunes sur la sexualité

« Moules Frites », la première chaîne belge dédiée aux jeunes sur la sexualité

Vers qui se tourner pour se renseigner à propos de l'IVG? De la transsexualité? De la contraception? Les très nombreux thèmes tournant autour de la vie relationnelle, sexuelle et affective chez les jeunes sont abordés à de nombreux endroits sur le net. Mais qui peut garantir l'exactitude et l'éthique des réponses données? Une information de qualité, vérifiée et mise en forme par des spécialistes, c'est l'objectif premier de O'YES, l'association de jeunesse qui a créé le projet, explique sa directrice Céline Danhier: «Suite à différentes réflexions avec les étudiants rencontrés sur le terrain ainsi qu'avec les stagiaires et volontaires, l'équipe de O'YES a fait le constat que l'accès à l'information sur les thématiques de la santé sexuelle est très limité et même inégal en fonction des différents publics. Nous voulons que Moules Frites soit une référence sérieuse. Nous avons fait un énorme travail avec des spécialistes pour offrir les réponses les plus complètes, précises et objectives possibles

Parler de sexe avec l'accent belge

Et ce n'est pas juste une question de sonorité! C'est véritablement important d'avoir un ancrage belge afin de pouvoir répondre aux besoins spécifiques des jeunes dans notre pays: «Il y a des concepts français assez bien faits mais le problème c'est que si vous cherchez des renseignements sur l'IVG par exemple, on doit pouvoir vous aiguiller vers les structures présentes dans notre pays et vous renseigner sur la législation propre à notre pays également», explique Céline Danhier.

Les capsules vidéos et podcasts ont été encadrés par des spécialistes mais ce sont bien les jeunes qui en ont pris les rênes. Ce sont eux qui expliquent les choses avec leurs mots. Parfois de manière très spontanée puisqu'un des concepts vidéo de Moules Frites propose des témoignages de jeunes, pris au vif, sur les campus des universités et hautes écoles, grâce à leur Sex'Mobile, une camionnette aménagée en studio d'enregistrement mobile.

En faire des «CRACS»

L'asbl O'YES est active dans le domaine de l'éducation et de la promotion de la santé sexuelle. Elle a pour mission de sensibiliser les 15-30 ans, afin que ces jeunes deviennent des CRACS (Citoyens Responsables, Actifs et Actives, Critiques et Solidaires), via l'éducation par les pairs afin de changer les mentalités et d'améliorer les comportements sur le long terme.

Les questions auxquelles répondent les vidéos et podcasts de Moules Frites ont été choisies en collaboration avec les jeunes bénévoles qui ont entre 18 et 30 ans, explique Céline Danhier. Le consentement, le sexisme, les MST, sont autant de thèmes également abordés. Dans le podcast «La première fois», les jeunes racontent leur premier baiser, premier rapport sexuel, premier rendez-vous médical… Avec comme mots d'ordre: humour et bienveillance! Des ressources nombreuses dans cette saison 1 dont la création aura duré deux ans et qui sera suivie d'une saison 2 dont la sortie est prévue pour le mois de septembre.

Et finalement, pas que pour les jeunes

Avec la chaîne Moules Frites, le champ d'action de O'YES s'agrandit, se réjouit sa directrice, qui propose depuis 2009 des actions de sensibilisations vers la jeunesse, à l'époque sous l'ancien nom de l'association: Sida'sos. «Grâce à ce projet, les informations qualitatives et pédagogiques sur la santé sexuelle atteindront, pour la première fois, les jeunes non scolarisés et les jeunes travailleurs et travailleuses qui n'ont pas forcément accès aux actions de terrain de l'association.» Tout le monde, en effet, peut avoir accès librement dès maintenant à ces nombreux contenus. Ces derniers sont prévus officiellement pour les 18-30 ans mais ils peuvent être intéressants également pour des personnes un peu plus jeunes ou (beaucoup) plus âgées.

«Vous pouvez montrer nos contenus à des jeunes de moins de 18 ans si vous sentez qu'ils se posent déjà toutes ces questions car mieux vaut directement avoir accès à des sources fiables que d'aller n'importe où sur le net. Nous conseillons dès lors qu'un parent accompagne le visionnage ou l'écoute. D'un autre côté, nous avons remarqué que des personnes de plus de 30 ans n'étaient pas forcément toujours bien informées. Nous les invitons donc aussi à profiter de nos contenus!», propose la jeune femme qui cite en exemple la vidéo sur le clitoris, ayant été étonnée de voir que de nombreuses femmes de plus de 30 ans n'en connaissaient pas réellement le fonctionnement.

À retrouver, forcément, sur de nombreux réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Youtube, Tik Tok, Deezer, Spotify, Soundcloud et Google Podcast ou à partir du site internet de O'Yes.

Lire aussi: Polyamour, pansexualité, sapiosexualité, skoliosexualité … Les nouveaux mots du sexe