La paralysie du sommeil pourrait être un nouveau symptôme du variant Omicron

La paralysie du sommeil pourrait être un nouveau symptôme du variant Omicron
Ph. Unsplash

Chaque variant du Covid-19 est accompagné de son lot de complications : toux, perte d’odorat ou de goût, maux de tête et maintenant paralysie nocturne et sueurs.

Si les études tendent à prouver que le variant Omicron est moins dangereux que le variant Delta, il est également plus contagieux et présente quelques symptômes jusque-là peu connus. Parmi eux, la paralysie du sommeil. Plusieurs cas ont été recensés dans le monde, notamment au Royaume-Uni. Ce trouble bénin et sans véritables conséquences pour le corps peut tout de même effrayer, comme l’écrit Paris Normandie.

Avec l’apparition du Covid et de ses variants, des complications sont apparues au fur et à mesure. Rhume, maux de tête, de gorge, perte du goût ou de l’odorat, toux… Avec Omicron, des sueurs nocturnes et des cas de paralysie du sommeil ont aussi été recensées, comme le relaient nos confrères de Sudinfo.

Un trouble parmi d’autres

La paralysie du sommeil, fréquente mais pas très grave, se manifeste lorsque vous rêvez éveillé, mais que vous êtes incapable de bouger. Cela peut se déclencher au moment de s’endormir ou en phase de réveil. Pour l’instant, aucun lien scientifique n’a été établi entre le variant omicron et la paralysie du sommeil.

Depuis le début de la pandémie, de nombreux troubles ont déjà été répertoriés. « Il se pourrait que l’infection virale elle-même ait un impact sur la régulation du sommeil dans le cerveau », a expliqué le docteur Kat Lederle, au Daily Mail. Selon lui, cause la plus probable de ces paralysies semble venir du « stress provoqué par les changements du rythme de vie », comme cela a été le cas lors des confinements, couvre-feux et face aux restrictions mises en place pour limiter la propagation du virus.