La méthode du batch cooking est la tendance culinaire pour une alimentation zen

La méthode du batch cooking est la tendance culinaire pour une alimentation zen

Lassés des plats préparés ? De la sempiternelle rengaine du « on mange quoi ce soir ? » Et de la flemme qui vous envahit à l’idée de vous mettre aux fourneaux après une longue journée de travail ? Le batch cooking résout tous ces problèmes à la fois !

Adopter le batch cooking, c’est opter pour des plats maisons et gagner du temps à consacrer à sa famille, ses amis, ses loisirs ou soi-même !

Le batch cooking, kesako ?

Cette nouvelle tendance nous vient du monde anglo-saxon. « Batch » signifie « lot », on comprend donc cuisiner par groupes, par paquets. L’idée du batch cooking est de préparer en avance (une partie de) ses repas pour toute la semaine, sur une seule session cuisine hebdomadaire. Les adeptes de cette nouvelle tendance évoquent une durée de deux heures par session. Toutefois, celles-ci peuvent prendre plus de temps pour les débutants.

En quoi consistent ces sessions ? Celles-ci sont régies par un seul mot d’ordre : l’organisation ! Définir en amont tous les repas de la semaine et préparer une liste de courses. L’idée derrière le batch cooking est de miser sur des plats qui utilisent les mêmes ingrédients, en les réassortissant. Par exemple, utiliser des carottes pour une poêlée de légumes mais aussi pour une minestrone. Ou encore, de cuisiner un plat qui pourra être décliné : transformer un gigot-pommes de terre en Hachi Parmentier. Vous l’aurez compris, finalement, le batch-cooking est inspiré directement des astuces cuisine de nos grands-mères !

Durant votre session cuisine, tous les légumes seront préparés (nettoyés, coupés, cuits) et la plupart des plats auront été mijotés ou mis au four.

Ainsi, en passant deux heures aux fourneaux, le dimanche par exemple, vous aurez préparé la majorité des ingrédients et des plats que vous consommerez durant la semaine. Dès lors, il vous suffira chaque soir de la semaine d’assaisonner, de cuire ou de réchauffer vos préparations.

De nombreux bénéfices

Outre le gain de temps évident durant les jours de semaine, la méthode du batch cooking présente de nombreux avantages. Elle permet d’abord de mieux manger et de manger équilibré, en évitant les aliments ultra-transformés au profit de repas maisons et donc plus sains.

Le batch cooking s’inscrit aussi dans une démarche anti-gaspillage. D’une part, une liste de courses établie à l’avance permet de s’en tenir aux produits nécessaires. D’autre part, le batch cooking nous apprend également à maîtriser la conservation des aliments : quels récipients ? Quelle durée de conservation ? Au frigo ou au congélateur ? Quand et comment décongeler ses préparations ?

Ensuite, cette technique permet de concilier, voire rééquilibrer la vie personnelle, familiale, professionnelle et le travail domestique.

Enfin, le batch cooking permet de revoir la répartition du travail domestique et de la charge mentale. Plutôt que l’une (plus souvent que l’un, admettons-le) s’occupe chaque jour du repas, il est plus facile de s’y mettre à deux durant deux heures le week-end. Cela peut aussi être une belle façon de partager la cuisine avec les enfants et de passer un moment en famille.

Il reste néanmoins un inconvénient bien sûr… La quantité de vaisselles à nettoyer après sa session cuisine !

En quête d’inspiration ?

En librairie ou sur internet, il existe une multitude de sources inspirantes qui vous proposeront des menus batch cooking. Des livres, des comptes Instagram et des blogs vous donneront tous les conseils pratiques nécessaires pour débuter. Certains proposent même des listes de courses toutes faites !

«  Mes premiers pas en batch cooking  » (existe aussi en version veggie et bébé) de Keda Black

«  En 2h je cuisine pour toute la semaine  » (avec des produits de saison) de Caroline Pessin, ou la version « Spécial débutants, 50 recettes inratables » de Stéphanie De Turckheim.

«  La révolution du batch cooking  » Anne Loiseau

«  Batch cooking pour toute l’année  » de Sandra Thomann, qui est aussi la créatrice du blog « Cuisine Addict », sur lequel on retrouve des menus imaginés en fonction des saisons.

Batch cooking mode d’emploi – Veggie de Miss Blemish