Êtes-vous un alcoolique mondain? Tout savoir sur cette forme d’alcoolisation qui mène à l’addiction

Êtes-vous un alcoolique mondain? Tout savoir sur cette forme d’alcoolisation qui mène à l’addiction
Ph. Unsplash

Afterwork, anniversaire, verre entre amis… : les occasions pour prendre un verre avec son entourage sont infinies et il est parfois difficile de dire « non » lorsqu’on nous propose une bonne bière, ou un petit verre de vin. Ce phénomène, c’est ce que l’on peut appeler l’alcool mondain, ou encore l’alcool convivial, voire festif. Cette forme d’alcoolisation touche énormément de Belges et, si elle semble innocente ou inoffensive, elle peut mener à l’addiction.

Le fait de se dire que l’on ne boit qu’un ou deux verres et que l’on n’est pas ivre ne veut pas dire qu’il ne s’agit pas d’un comportement néfaste pour notre santé. En effet, l’alcool mondain se base sur la fréquence et non sur la quantité d’alcool ingérée, ou même le type d’alcool que l’on consomme.

Pour savoir si l’on est concerné, il faut d’abord se rappeler que l’OMS recommande dix verres standards par semaine maximum pour les hommes, et cinq pour les femmes, avec pas plus de deux verres par jour. Faites aussi l’expérience de ne pas boire d’alcool pendant une semaine et voyez quels effets cela a sur votre corps. Vous vous sentez nerveux, impatient, angoissé ou, pire encore, vous tremblez et convulsez ? C’est sans doute qu’il y a un problème.

Quelques conseils

Difficile de traiter réellement ce problème, si ce n’est en arrêtant complètement de consommer de l’alcool. En parler à son médecin ne serait pas très utile, car le souci est répandu et accepté dans notre société. Reste à savoir comment il est possible de diminuer le problème autant que possible. Pour cela, voici quelques conseils :

– Repoussez l’heure de votre premier verre : c’est bien connu, un verre en entraîne toujours un autre et il devient difficile de dire « non ». Si vous commencez plus tard, vous direz aussi « oui » plus tard. Logique, non ?

– Ne buvez pas à jeun : mangez toujours un petit quelque chose avant de boire car si vous n’avez rien avalé, l’alcool arrivera dans le sang de façon beaucoup plus rapide.

– Posez votre verre : conserver son verre en main lorsque l’on discute provoque le fait qu’on amène celui-ci à nos lèvres par simple réflexe. Si vous l’éloignez de vous suffisamment, vous n’aurez plus cette vilaine manie.

– Buvez de l’eau : non, l’alcool ce n’est pas de l’eau. Par contre, celle-ci est sans doute votre meilleure alliée pour éviter l’ivresse et la gueule de bois le lendemain. Essayez d’alterner systématiquement alcool et eau, afin de ne pas finir déshydraté.