Épilation masculine: On rase, on taille ou on laisse à l’état sauvage?

Épilation masculine: On rase, on taille ou on laisse à l’état sauvage?
Ph. Unsplash

En 2022, quelle est la proportion d’hommes qui s’épilent ? Depuis de nombreuses années maintenant, l’épilation masculine n’est plus réservée qu’aux nageurs et aux cyclistes. Le sujet n’est pas tabou mais, étonnement, il y a très peu de chiffres officiels sur cette pratique. Pour avoir une idée précise du phénomène, il faut se tourner vers les sondages menés par l’institut français Ifop. La dernière enquête en date a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 2.027 Françaises et Français au début de l’année 2021 à la demande de la plateforme de santé sexuelle dédiée aux hommes Charles.co.

L’épilation masculine en chiffres

Dans cette enquête destinée à mesurer l’évolution des pratiques dépilatoires des Français(es) et leur niveau d’adhésion aux normes et injonctions en matière d’épilation, on apprend que 14 % des hommes ont les poils coupés ou épilés intégralement, que 41 % ont les poils coupés ou taillés non intégralement et que 45 % laissent leurs poils à l’état brut, sans les tailler, les épiler ou les couper.

Lorsqu’on va un peu plus dans le détail, on constate que près de la moitié des répondants masculins ont indiqué qu’ils s’étaient enlevés les poils des aisselles (43 %) et du maillot (44 %) au cours des trois derniers mois. Le sillon inter-fessier, plus communément appelé « raie des fesses », arrive en troisième position (21 %). Enfin, l’épilation des bras (10 %) et des jambes (9 %) ne remporte pas un franc succès chez les hommes.

Zoom sur les poils pubiens

Si l’on va encore un peu plus dans le détail, on remarque que 45 % des hommes laissent leurs poils pubiens à l’état brut. Chez 22 % des répondants, ces poils sont légèrement taillés ou coupés. Chez 19 %, ils sont taillés très courts. Enfin, 14 % des hommes pratiquent l’épilation intégrale de leurs poils pubiens.

L’enquête s’est également intéressée à la perception du rôle de l’épilation dans la capacité de séduction. Il en ressort qu’au total, 33 % des hommes considèrent qu’il est important qu’un homme s’épile pour être séduisant. 39 % des répondants considèrent que ce n’est plutôt pas important et pour 28 %, ce n’est pas important du tout.

Quelles techniques ?

On l’a vu, un peu plus de la moitié des hommes entretiennent leurs poils pubiens. Pour cela, il existe plusieurs techniques. La plus simple et la plus rapide consiste à passer un petit coup de tondeuse au niveau du pubis, et éventuellement un petit coup de rasoir sur les testicules. C’est la méthode utilisée par la plupart des hommes qui s’épilent les zones intimes. La prudence reste cependant de mise car un accident est vite arrivé et une coupure à cet endroit peut être particulièrement douloureuse. Mieux vaut utiliser un sabot lors de votre rasage avec une tondeuse. Si vous optez pour le rasoir, l’usage d’un gel à raser est recommandé.

D’autres solutions existent. Pour débroussailler ses poils pubiens en évitant tout risque de coupure, on peut aussi se diriger vers les ciseaux à barbe. Il est aussi possible d’opter pour une méthode plus « chimique », en utilisant des mousses ou des crèmes dépilatoires. Certaines sont spécialement conçues pour être utilisées sous la douche. Il suffit d’appliquer la crème avec une spatule et de la laisser agir pendant 5 minutes. Toujours avec la spatule, il faut ensuite enlever délicatement la crème. Si ce type de crème dépilatoire peut être utilisé pour le torse, le dos, les jambes, les aisselles et l’aine, certaines sont déconseillées pour les testicules. Veillez donc à prendre une crème compatible avec les zones intimes. Il est également très important de lire le mode d’emploi et de bien respecter la durée d’application pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Enfin, c’est la solution la moins populaire (environ 5 % des hommes), la plus chère mais aussi la plus efficace. Messieurs, si vous poussiez la porte d’un institut de beauté ou d’une esthéticienne ? Certains établissements sont spécialisés dans les soins pour hommes, y compris dans l’épilation. Ils proposent plusieurs méthodes comme l’épilation à la cire de miel ou encore l’épilation définitive au laser. Dans certains cas, comme pour en finir une bonne fois pour toutes avec les poils dans le dos (voir encadré), l’institut de beauté est une solution de choix.

Ce qu’en pensent les femmes

Que pensent les femmes de l’épilation masculine ? Dans le dernier sondage de l’Ifop, on apprend que la vue de poils sous les aisselles des hommes suscite le malaise chez 15 % des femmes, tandis que des épaules ou un dos poilu « est dérangeant » pour 36 % des femmes. Les chiffres commencent à dater mais en 2006, Ipsos avait consacré une vaste enquête sur les opinions, les attitudes et les comportements en matière d’épilation. À la question, « Si vous deviez choisir, quel serait votre idéal masculin ? », 24 % des femmes avaient répondu « pas du tout poilu », 67 % un peu poilu et seulement 3 % très poilu (6 % avaient préféré ne pas se prononcer). Quinze ans plus tard, le dernier sondage en date réalisé par l’Ifop a montré des résultats un peu différents. 45 % des femmes ont répondu qu’elles préféraient des hommes entretenant leur pilosité pubienne (poils coupés ou taillés non intégralement). 41 % des femmes préfèrent une pilosité pubienne laissée à l’état sauvage. Et à l’inverse, 14 % préfèrent les hommes intégralement épilés.