Escapade sensorielle et féerique en Champagne

Escapade sensorielle et féerique en Champagne
Ph. Boegly-Grazia

Des habits de lumière

Ph. M. Bruyaux

Pendant trois jours, à la mi-décembre, Epernay se pare de ses plus beaux atours, des habits de lumière ! Habitants de la région et touristes se donnent rendez-vous sur la prestigieuse avenue de Champagne pour l'événement de l'année. Les bâtiments des grandes Maisons prennent vie grâce à un vidéo mapping impressionnant ! Sur la majestueuse façade du Château Perrier, dans lequel est implanté le nouveau musée du vin de Champagne et d’archéologie régionale, on peut admirer les lumières danser, nous faisant vivre une immersion onirique au cœur de l’univers du champagne. D’une Maison à l’autre, chaque animation est différente et chacun y trouve son style, plus traditionnel ou contemporain. C'est bien sûr l'occasion de déguster une coupe en plein air entouré d'un orchestre reprenant à sa sauce de la musique actuelle. Le samedi, les chefs étoilés entrent en scène en concoctant des recettes pour accompagner les diverses cuvées de champagne. Le moment est magique, surtout quand on sait que se trouvent sous nos pieds 220 millions de bouteilles et 110 kilomètres de caves ! C'est le moment de faire le plein de bulles dans les boutiques des grandes Maisons, ouvertes pour l’occasion.

Un petit tour en ballon

Ph. M. Bruyaux

Si l’on n’a pas peur de prendre un peu de hauteur, la magie opérera encore davantage grâce à un ballon captif à l'hélium, situé à deux pas de l’avenue, qui nous emmène à 150 mètres d’altitude. La balade vaut le détour ! Pour 12 euros (20 euros avec la coupe de Champagne), nous passons un quart d'heure dans les airs à admirer les illuminations. Il faut faire preuve de patience car le ballon ne peut monter que si la météo le permet. Si le vent est trop fort, on reste au sol ! Le dicton du pilote : « Mieux vaut regretter d'être sur la terre que regretter d'être dans les airs ! ». Mais cela vaut le coup d’attendre car le vol comblera toutes nos espérances. Et que ceux qui souffrent de vertige se rassurent, on ne ressent absolument aucune peur du vide ! Si on opte pour une sortie de jour, on pourra admirer les vignes et les monuments historiques de la capitale du champagne.

L’expérience Pressoria

Ph. Phileas-Casson_Mann

S’il y a un musée à visiter dans la région, c'est sans aucun doute celui-là ! Pressoria, comme son nom l’indique, se situe dans un ancien centre de pressurage de la Maison Pommery, à deux pas d’Epernay (Aÿ-Champagne). Ouvert en juillet dernier, le Centre d’Interprétation sensorielle des vins de Champagne, offre une expérience inoubliable dans le paysage des coteaux ! Le visiteur est immergé dans le monde des bulles, et découvre de manière interactive et ludique l’histoire humaine et patrimoniale de la Champagne. La scénographie, minutieuse et parfaitement adaptée au lieu, contribue à créer une atmosphère très particulière, presque poétique. Les différents sens sont sollicités à travers des dispositifs sonores, olfactifs, visuels et tactiles. On peut, par exemple, découvrir le travail de la vigne au fil des saisons sur différents écrans qui semblent parfois n’en former qu’un. On peut aussi sentir et reconnaître les trois principaux cépages de la région (Chardonnay, Pinot meunier, Pinot noir) à trois moments de leur évolution. Une expérience effervescente est aussi proposée en fin de parcours dans une salle à 360 degrés pour connaître tous les secrets des bulles avant de pouvoir y goûter. Les gastronomes peuvent prolonger cette expérience sensorielle au restaurant Instant Terroir, qui offre une vue imprenable, en contre-plongée, sur les vignes !

Hautvillers, le village de Dom Pérignon

Ph. M. Bruyaux

Quand on séjourne en Champagne, il est impensable de ne pas visiter Hautvillers, le berceau de cette région viticole. C’est dans l’abbaye de ce petit village qu’a vécu le moine cellérier (chargé de l’approvisionnement du cellier) Dom Pérignon, inventeur de l’assemblage et du pressurage. L’abbaye sert désormais de salle de dégustation pour les clients les plus importants de Moët & Chandon. Dom Pérignon repose dans l’église adossée à l’abbaye, qui est un lieu de pèlerinage car elle abrite également des reliques de Sainte Hélène. Le village de Hautvillers vaut également le détour pour ses célèbres enseignes en fer forgé. Au nombre de 140, elles représentent soit un métier, une passion ou encore un signe astrologique. C’est amusant d’en découvrir une nouvelle à chaque ruelle !

Le projet fou d’un vigneron de Mesnil-sur-Oger

Ph. M. Bruyaux

À 15 kilomètres d’Epernay, au cœur du vignoble de Mesnil-sur-Oger (classé Grand Cru), nous faisons la connaissance de Julien Launois, 42 ans. Il a donné le nom de son fils, Paul, à son domaine. Ce jeune vigneron est fier du projet qu’il mène depuis 2016 avec sa femme, Sarah. Le projet « Single Barrel » consiste à élaborer chaque année des champagnes uniques. Avec ses deux meilleures parcelles, il remplit plusieurs fûts de chêne chauffés différemment (chauffe légère à forte), certains avec fermentation malolactique d’autres sans. Entre avril et juin, les futurs acheteurs viennent déguster les vins clairs afin de sélectionner le fût (216 bouteilles) qu’ils souhaitent acquérir. Après la mise en bouteilles, ils peuvent décider de le laisser vieillir ou de modifier le dosage de sucre. Julien produit 20 fûts par an et souhaite créer une œnothèque. « C'est un peu comme une thèse, nous dit-il. C'est quelque chose qu'aucun vigneron n'a encore osé faire ». S’il ne fait pour l’instant qu’exporter, Julien veut aussi séduire certaines tables étoilées de France avec ses champagnes millésimés sur-mesure. Il compte déjà 46 millésimes différents, issus de deux parcelles en quatre vendanges ! Et Julien ne compte pas s’arrêter là ! Il envoie également certains de ses fûts en Écosse pour produire du whisky vieilli en fût de champagne…