Au travail à vélo!

Au travail à vélo!

Si le déconfinement progressif s'est accompagné d'une hausse du trafic automobile, les (nouveaux) cyclistes n'en ont pas pour autant remis leur deux-roues au garage. Et au contraire, prévoit le rassemblement des cyclistes de Flandre (Fietsberaad Vlaanderen), l'usage du vélo va continuer à augmenter. Les gens qui ont redécouvert les joies de la petite reine n'ont aucune raison de l'abandonner, quand d'autres y voient un mode de déplacement alternatif aux transports en commun. Les sociétés de leasing l'observent également à travers la forte augmentation de la demande de vélos de société.

Les pouvoirs locaux s'engagent sur cette voie en aménageant plus d'espace pour les cyclistes sur la voie publique. Il va de soi que Touring ne s'y oppose pas, pour autant que cette politique soit menée en concertation avec l'ensemble des usagers de la route. L'engouement pour le vélo ne peut en effet que ravir les automobilistes: une baisse de 10 % du trafic automobile réduit de moitié environ les embouteillages (voir également Mobilité ici et ailleurs).

Dans cet article, nous vous expliquons tous les points auxquels vous devez prêter attention si vous choisissez de vous rendre au travail à vélo. Nous laissons de côté le choix du vélo en tant que tel, mais nous abordons l'équipement dont vous avez besoin, le rechargement électrique d'un e-bike et les incitants fiscaux lors de l'adoption du vélo pour vos trajets domicile-travail.

Que dit le fisc?

L'État vous encourage à vous déplacer en vélo en vous octroyant une série d'avantages fiscaux. Outre l'indemnité vélo, il a instauré également un dispositif avantageux pour les frais qui y sont liés. Ces mesures varient selon que vous utilisiez un vélo de société ou votre vélo personnel.

Qu'en est-il du vélo de société?                                                                                                                

Si votre employeur met un vélo à votre disposition – ce qu'on appelle un "vélo de société", ce n'est pas considéré comme une rémunération ou un "avantage de toute nature". Vous ne payez donc ni impôts ni cotisations sociales sur la valeur du vélo. Vous pouvez utiliser également un vélo de société pour vos déplacements privés sans être imposé fiscalement.

Cette exonération vise les vélos ordinaires, les vélos électriques et les speed pedelecs, à l'exception des vélos de course et des VTT. Mais, attention: si vous n'utilisez jamais un vélo de société pour vos trajets domicile-travail, il sera considéré comme un avantage imposable et devra être mentionné sur votre fiche de salaire.

Qu'en est-il du vélo personnel?

Si votre deux-roues vous sert à vous rendre au travail, les frais qui y sont liés sont considérés comme des charges professionnelles. En qualité de salarié, vous avez droit automatiquement à une déduction forfaitaire de vos frais (le "forfait légal"): un pourcentage fixe déduit automatiquement lors du calcul de vos impôts. Pour la majorité des salariés, le forfait légal est l'option la plus intéressante parce que leurs frais professionnels réels sont inférieurs à ce forfait.

Mais vous avez toujours la possibilité de déclarer vos frais réels. Qui peuvent donc comprendre vos frais de déplacement au moyen de votre vélo personnel.

Comment calculer vos frais de vélo?

Pour les déplacements domicile-travail, vous devez justifier ces frais chez votre employeur: conservez donc toutes les factures et les tickets de caisse. Vous ne pouvez déduire que les frais relatifs aux kilomètres parcourus à titre professionnel; si vous roulez 5.000 km par an pour vos trajets domicile-travail et 5.000 km pendant vos loisirs, vous ne pouvez donc déclarer que la moitié des frais précités. Dans la très grande majorité des cas, le coût forfaitaire fixe de 0,24 euro par km parcouru sera plus avantageux.

Quid de l'indemnité vélo?

Une indemnité vélo est une indemnité kilométrique que l'employeur octroie aux membres de son personnel pour les déplacements domicile-travail qu'ils effectuent intégralement ou partiellement à vélo. L'indemnité vélo est une faveur. L'employeur décide seul s'il l'attribue ou non (sauf si l'indemnité vélo est octroyée dans le cadre d'une CCT sectorielle) et détermine également sa hauteur.

L'indemnité vélo est exonérée d'impôt jusqu'à 0,24 euro par km parcouru (année d'imposition 2020). Tant que le montant de l'indemnité vélo n'est pas plus élevé, vous ne payez ni impôts ni cotisations sociales. Si votre employeur vous octroie une indemnité supérieure, le montant qui excède sera imposable comme un revenu professionnel.

 Pour connaître votre niveau de connaissance du code de la route, participez au Quiz de la Route et gagnez un magnifique prix. https://quizdelaroute.be/

Cet article vous est présenté par Touring.