Découvrez Shaka Shams, rappeur belge de 22 ans, qui sera à l’affiche de la prochaine Fifty Session

Découvrez Shaka Shams, rappeur belge de 22 ans, qui sera à l’affiche de la prochaine Fifty Session
Ph. Mayli Sterkendries

Vous avez commencé le rap à l’âge de 11ans seulement. Qu’est-ce qui vous a poussé vers la musique aussi jeune?

Shaka Shams: «C’est difficile à dire, parfois un enfant naît et sait ce pour quoi il est fait. À l’âge de 11ans, c’est juste arrivé de façon naturelle et je ne peux pas vraiment me l’expliquer. Mon cousin produisait déjà et je lui ai dit que cela pourrait me plaire de rapper et il m’a dit de foncer. C’est fou et en même temps, j’ai toujours su ce que je voulais faire. Mais c’est sûr que tout ça s’est passé très vite. Le fait d’avoir commencé à 11 ans me permettra aussi de pouvoir profiter plus longtemps de tout cela.»

Avez-vous eu difficile à être pris au sérieux à vos débuts?

«Les gens doutent toujours de toi quoi que tu fasses, mais surtout quand tu fais de la musique. Et j’ai le sentiment que c’est encore plus marqué dans le rap. Tu n’es qu’un mec de plus qui va tenter sa chance. Mais avec l’âge, ces remises en cause deviennent de moins en moins régulières et les gens me jugent sur mon travail plutôt que sur ma personne. Au final, ce n’est pas l’âge qui compte, mais le temps que tu investis dans ton art.»

«Action Only Volume 2» est votre deuxième EP en un an. Comment sentez-vous que vous avez évolué depuis et combien d’EP de ce type comptez-vous produire?

«Je sens que je rappe de mieux en mieux et que je laisse de plus en plus libre court à ma créativité. En grandissant, tu deviens inévitablement meilleur dans ce que tu fais parce que tu acquiers de l’expérience. Les ‘Action Only’ sont une sorte de défouloir et je ne compte pas les arrêter de sitôt. C’est une sorte de rappel pour moi qu’il faut continuer à travailler.»

Sur cet EP, on retrouve «Balrog» en ouverture. Pouvez-vous expliquer ce que c’est et la raison pour laquelle vous consacrez un titre à cela?

«C’est un personnage dans le jeu vidéo ‘Street Fighter’, mais c’est aussi une créature démoniaque que l’on retrouve dans ‘Le Seigneur des Anneaux’. Dans les deux cas, il faut être cette personne plutôt que celle qui se retrouve en face d’elle. C’est une forme de rage positive qui te permettra d’atteindre tes objectifs.»

Le titre «Black Metal Rebel» vous a permis de remporter le concours «De Nieuwe Lichting 2022» au nord du pays. Qu’est-ce qu’il évoque?

«Je me suis toujours senti comme un rebelle mais ajouter les termes de ‘black’ et ‘metal’ définissent encore plus la personne que je suis, mon identité. Le fait d’avoir remporté ce concours a été un boost incroyable et j’ai décroché une attention médiatique que je n’attendais pas. On a un peu proposé la chanson par hasard et ça a fini par nous sourire, donc ça a été une très belle expérience. Parfois les choses vont très vite!»

Maintenant que l’EP est sorti, vous allez pouvoir le présenter sur scène, notamment à la Fifty Session mercredi. Vous trépignez d’impatience?

«Totalement, je suis content de pouvoir enfin monter sur scène. Jouer mes morceaux sur scène est leur finalité et le fait de ressentir que je les fais de mieux en mieux me donne une motivation incroyable. Le fait de le faire à une Fifty Session, alors que j’ai participé à ces événements l’une ou l’autre fois, est un petit plus qui fait encore plus plaisir.»

A l’affiche des Fifty Sessions Après leur grand retour le mois dernier, les FiftySessions reviennent avec un show hip-hop en collaboration avec le projet Niveau4 de Couleur Café. C’est au C12 qu’il faudra être ce mercredi pour vibrer devant ces concerts inédits.

Jäde et Blu Samu ont ouvert la voie le mois dernier au retour des FiftySessions, auxquelles nous n’avions plus eu le plaisir d’assister depuis trop longtemps. Et quand c’est bon, pourquoi ne pas en reprendre une dose? Cette fois-ci, FiveOh vous emmène au C12, en collaboration avec Niveau4, un projet qui met en lumière des artistes hip-hop, de Roméo Elvis à Coely en passant par ZwangereGuy. Ce mercredi, ce sont ShakaShams, Dushime et PPJ qui mettront le feu avant un DJ set qui finira d’accompagner les fêtards jusqu’à la fin de la soirée. Bonne nouvelle: Metro s’associe à FiveOh et vous offre à chaque FiftySession des places de concert exclusives! La soirée est sur invitation uniquement, et ce concours est donc une belle opportunité de participer à cette fête à ne rater sous aucun prétexte.