Cette interdiction sur nos routes ne surviendra finalement pas avant 2025 en Wallonie

Cette interdiction sur nos routes ne surviendra finalement pas avant 2025 en Wallonie
Belga image

Le reste du calendrier est maintenu, a-t-elle ajouté. Cette décision aura un impact minime sur la qualité de l’air puisqu’elle ne concerne que 4.500 ménages – 0,31 % des véhicules en circulation – mais elle aura un impact économique fort sur les personnes concernées qui n’ont pas, en pleine crise, les moyens de racheter un véhicule, a expliqué la ministre.

« On vit une crise des prix sans précédent. Il me semble raisonnable de se dire qu’on se donne deux ans supplémentaires avec un impact minime sur la qualité de l’air mais important financièrement pour les ménages concernés. Il est important de faire les choses bien et de prévoir des mesures d’accompagnement », a-t-elle enfin assuré.