Yolocaust : Un artiste s'attaque aux selfies tout-sourire pris au mémorial de la Shoah

Yolocaust : Un artiste s'attaque aux selfies tout-sourire pris au mémorial de la Shoah

Le projet de Shahak Shapira, artiste et écrivain satirique de 28 ans, s'appelle "Yolocaust", contraction des mots "holocauste" et de l'acronyme anglais YOLO ("You Only Live Once", "On ne vit qu'une fois"), une expression très utilisée sur les réseaux sociaux.

Sur le site internet, on peut voir une galerie de ces clichés postés, selon l'artiste, sur les réseaux sociaux, notamment une jeune fille faisant du yoga, une autre prenant une pause langoureuse et un homme en train de jongler au milieu des imposantes dalles grises érigées à la mémoire des plus de six millions de Juifs assassinés pendant la deuxième guerre mondiale.

Lorsque l'on passe sa souris sur ces images, un nouveau fond apparaît, des photos prises dans les camps de concentration et qui montrent alors les héros des clichés en train de piétiner des piles de cadavres ou devant des déportés décharnés.

Faire honte à ces utilisateurs

L'artiste revendique vouloir faire "honte" à ces utilisateurs et propose à ceux qui auraient des remords d'envoyer une demande de "désabrutisation" pour que leur photo soit retirée du site.

Les photomontages de l'artiste israélien, qui habite en Allemagne depuis l'âge de 14 ans, ont été mis en ligne mercredi et se sont rapidement propagées sur la toile. Le site a même été momentanément indisponible jeudi en raison d'un trop grand nombre de visiteurs.

Les réactions étaient plutôt positives, même si quelques internautes soulignaient que l'architecte du mémorial, Peter Eisenman, avait insisté sur le caractère non funéraire du lieu.

Découvrez tous les montages sur le site Yolocaust.de