Voici à quoi ressemble la vie dans un hôtel de quarantaine qui coûte 2.000€: «C’est un cauchemar!»

Voici à quoi ressemble la vie dans un hôtel de quarantaine qui coûte 2.000€: «C’est un cauchemar!»
Ph. Google Street View

Déco simple, pas de sortie autorisée, des plats imposés servis dans des boîtes de polystyrène… la vie dans un hôtel de quarantaine semble en réalité ressembler davantage à une vie de prison pour des voyageurs qui ont immortalisé ces moments avec des photos bien plus parlantes que les mots, comme le relate le DailyMail.

« Comment les membres du gouvernement britannique peuvent-ils dormir la nuit, alors que sur notre propre sol, nous soumettons des citoyens respectueux des lois et dont le test Covid est négatif à des conditions d’isolement carcéral ? » s’interroge un voyageur. L’hôtel Président, dans le centre de Londres est consacré aux voyageurs qui doivent faire une quarantaine, et ils doivent payer pour cela. Une belle somme, 2000 euros pour 10 jours, pour des conditions plus que douteuses pour un hôtel en plein centre de la capitale !

« C’est un cauchemar »

Le President hôtel, situé à Guilford Road, à Londres, est décrit sur son propre site Web comme le « point de départ idéal » permettant aux clients de profiter de « tout ce que Londres a à offrir ». Mais pour certains voyageurs qui y passent leur période de quarantaine de 10 jours après être arrivés de pays figurant sur la « liste rouge », c’est un « cauchemar », car ils se plaignent des conditions « carcérales » qui y sont appliquées. Les photos parlent d’elles-mêmes.

Garikayi Madzudzo, qui a pris ces photos, a déposé une plainte officielle concernant la qualité de la nourriture auprès de l’Imperial London Hotels, la société qui gère le President hôtel trois étoiles.

« Protéger le public »

Une porte-parole du ministère de la Santé et des Soins sociaux s’était exprimée à ce sujet : « Notre priorité absolue a toujours été de protéger le public et le solide régime de frontières et de tests que nous avons mis en place contribue à minimiser le risque d’entrée de nouvelles variantes au Royaume-Uni. Le gouvernement continue de veiller à ce que chaque personne en quarantaine reçoive l’aide dont elle a besoin et à ce que toutes les mesures de quarantaine soient prises. Les hôtels font tout leur possible pour prendre toutes les mesures nécessaires afin de répondre aux inquiétudes soulevées par les clients ».

Depuis, les photos affluent d’autres voyageurs qui déplorent ces conditions dites carcérales. Cela a de quoi refroidir ceux qui pensaient voyager sous ce régime…