Voici pourquoi le 9 mai sera historique pour la Russie de Vladimir Poutine

Voici pourquoi le 9 mai sera historique pour la Russie de Vladimir Poutine
Ph. AFP

Ce samedi, la Russie a effectué d’ultimes répétitions avant le traditionnel défilé militaire du 9 mai à Moscou célébrant la victoire sur l’Allemagne nazie, qui sera l’occasion d’une démonstration de force en pleine campagne d’Ukraine à la peine.

Ces dernières années, le président Vladimir Poutine a utilisé ce défilé pour exhiber la puissance de son armée, dévoilant parfois de nouvelles armes ultramodernes. Et cette édition ne devrait pas déroger à la règle.

Cette année, si les chars et militaires russes défileront comme d’habitude sur l’emblématique place Rouge, les esprits seront en Ukraine, où Moscou mène, depuis la fin du mois de février, une offensive qui a remis en question l’image de son armée. En effet, l’intervention militaire, que nombre d’experts prédisaient comme fulgurante, est dans son troisième mois et a été marquée par des déconvenues, notamment logistiques. Alors que ce défilé est généralement suivi de près par les capitales occidentales, Vladimir Poutine aura une nouvelle occasion d’envoyer des avertissements, alors que Moscou a plusieurs fois brandi la menace nucléaire. Au vu du contexte en cette année 2022, l’ampleur de l’événement pourrait bien mettre en jeu le soutien du peuple russe, expliquent nos confrères de Sudinfo.

Un avion de l’Apocalypse

Selon le ministère russe de la Défense, l’« avion de l’Apocalypse », un Iliouchine Il-80 spécialement conçu pour permettre au président russe de continuer à piloter le pays depuis les airs en cas de guerre nucléaire, survolera la place Rouge. Cet aéronef géant conçu lors de la Guerre froide fait office de bunker volant permettant de protéger les hauts responsables du Kremlin en cas d’attaque nucléaire. Cet « avion de l’Apocalypse » est capable de voler plusieurs jours sans atterrir grâce aux ravitaillements en vol. Provocation supplémentaire de Poutine, il a déjà survolé la périphérie de Moscou en semaine. Cela fait douze ans que les Russes n’avaient pas sorti le Ilyushin IL-80 de son hangar, sa dernière présentation officielle remontant à la parade du 9 mai 2010. L’affichage aérien sera aussi imposant avec 77 avions et hélicoptère formés en Z, le symbole de soutien à l’invasion russe.

Plusieurs armes pouvant tirer des missiles nucléaires, comme le système balistique intercontinental Iars RS-24 et le système Iskander, de plus courte portée, défileront également. Cette année, la parade militaire se tiendra aussi dans un contexte où de nombreux Russes redoutent une mobilisation générale en lien avec l’Ukraine, même si le Kremlin a démenti qu’une telle mesure était prévue. Le défilé du 9 mai n’est devenu une tradition annuelle qu’après la chute de l’URSS en 1991. Poutine en a fait un événement spectaculaire, à la production télévisuelle léchée, visant à la fois à intimider les adversaires de Moscou et à entretenir la fibre patriotique des Russes.