Violée en pleine journée à la plage, une ado raconte son calvaire

Violée en pleine journée à la plage, une ado raconte son calvaire
Ph. Crimewatch

Le 18 juillet dernier, une adolescente de 15 ans et ses amis ont décidé de passer un bon moment en allant une journée à la plage, à Bournemouth, en Angleterre. C’était l’une des journées les plus chaudes de l’été et des centaines d’autres personnes profitaient du soleil, du sable et de la mer. Mais cette affluence n’a pas empêché à la jeune fille de se faire agresser sexuellement.

« Personne ne pouvait voir ce qu’il se passait »

Elle raconte qu’elle était en train de jouer à la balle avec des amis lorsque le ballon a atterri près d’un garçon qui a refusé de lui rendre. « Il a commencé à me parler et à me toucher le bras. Au même moment, un autre homme embêtait mon amie et elle a fini par quitter la plage. J’étais seule avec lui maintenant. Il a commencé à me pousser dans l’eau profonde. Mes pieds ne touchaient plus le sable. C’est alors qu’il a commencé à me toucher. Personne ne pouvait voir ce qu’il se passait et c’est à ce moment qu’il m’a violée », explique l’adolescente de 15 ans dans l’émission Crimewatch sur la BBC.

L’agression s’est arrêtée lorsque quelqu’un s’est approché et la fille a enfin pu regagner la rive. Néanmoins, l’agresseur l’a encore suivie en lui demandant son numéro de téléphone et en lui demandant s’il pouvait la revoir. Finalement, il s’est éloigné. « J’ai dit à mon ami ce qu’il était passé. J’avais vraiment mal et je suis allée aux toilettes », détaille la victime.

« J’ai tellement peur que les gens me jugent »

Depuis cette journée d’été et cette agression, la jeune fille n’arrive plus à vivre normalement : « Depuis que c’est arrivé, j’ai beaucoup changé, je n’ose plus sortir. Je me sens effrayée et vulnérable. J’ai tellement peur que les gens me jugent pour ce qu’il s’est passé. Je n’ai pas demandé cela, j’ai essayé de l’arrêter mais je n’ai pas réussi ».

La police locale a ouvert une enquête. L’agresseur est un adolescent d’environ 17 ans. Un portrait-robot a été diffusé par les autorités mais à ce jour, le jeune homme est toujours introuvable.