VIDÉO. Tension pour l’équipe d’Italie: «Soit vous nous permettez de faire la fête, soit nous ne venons pas»

VIDÉO. Tension pour l’équipe d’Italie: «Soit vous nous permettez de faire la fête, soit nous ne venons pas»
Ph. Twitter (Capture d’écran vidéo)

À leur retour au pays, les joueurs de l’Italie ont eu la mauvaise surprise d’apprendre que le Ministre de la santé voulait interdire leur fête.

Interdiction de défiler pour raisons sanitaires

Revenus en héros de Wembley, les Azzurri avaient hâte de fêter leur sacre européen avec leur tifosi. Une fête dans les rues de Rome qui a eu lieu ce lundi mais qui a failli ne jamais exister. En effet, comme le rapportent les médias transalpins, le Ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a voulu interdire le défilé des joueurs avec la coupe pour des raisons sanitaires évidentes.

La tension est montée d’un cran

Lorsque les joueurs ont appris la nouvelle, la tension est montée d’un cran. C’est finalement le capitaine de l’Italie, Girogio Chiellini, et, surtout, son acolyte de toujours, Leonardo Bonucci, qui ont dû monter au créneau. Ceux-ci ont menacé les autorités de ne pas se rendre au Quirinale, lieu où les attendait le Président Mario Draghi, si la fête n’avait pas lieu.

Le défilé a bien eu lieu

Comme le montre une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on y voit le numéro 19 italien négocier avec les autorités. « Soit vous nous permettez de faire la fête, soit nous ne venons pas », peut-on l’entendre dire. « Nous avons gagné la négociation pour le bus ouvert afin de dédier cette coupe aux supporters. On leur devait ça. Leur soutien a été fondamental pour nous », a ensuite concédé Leonardo Bonucci, heureux de pouvoir défiler dans les rues de Rome dans une ambiance de feu.