Victime d’un AVC, il a besoin de 35.000 euros pour un rapatriement

Victime d’un AVC, il a besoin de 35.000 euros pour un rapatriement
Ph. GoFundMe

La famille de Roger, bloqué à Ténérife après un AVC, doit récolter la somme de 35.000 euros pour le rapatrier en Belgique.

Un triste événement touche la famille Bogemans, originaire d’Alost. Roger, 68 ans, vit depuis 22 ans à Ténérife, dans les Canaries. Le 22 juin dernier, le père de famille a été victime d’un accident vasculaire cérébral. Il est depuis bloqué dans un hôpital local. Pour le rapatrier, sa fille explique à HLN avoir besoin d’une somme entre 30.000 et 35.000 euros.

« Deux fois 15 minutes pendant les 14 jours »

« Il est paralysé du côté droit. Nous craignons le pire », déclare Ilse. Malgré la crise du coronavirus, la Belge a pu rendre visite à son papa malade, sous de strictes conditions : « Deux fois 15 minutes pendant les 14 jours où nous étions là, plus maintenant. J’y ai vu des conditions pénibles que je n’oublierai jamais de ma vie (…) Il n’y a eu aucun contact réel avec mon père. Il regardait droit devant lui et je ne comprenais pas ce qu’il disait. Il ne pouvait que dire oui et non ».

Une solution pour sortir son père de l’enfer

À l’hôpital, Roger ne peut compter sur une rééducation. Pire encore, son traitement contre le cancer a été stoppé. Ilse cherche donc une solution pour sauver son père de cet enfer. « La solution la plus rapide semble être un rapatriement avec une entreprise privée, mais c’est une entreprise coûteuse. Ils estiment entre 30 000 et 35 000 euros. Désolée, mais je n’ai tout simplement pas cet argent », déplore-t-elle auprès de nos confrères.

Une collecte de fonds a donc été mise en place pour venir en aide à la famille.