Une partie de l’Inde touchée par une fièvre mystérieuse et particulièrement mortelle, déjà plus de 60 décès

Une partie de l’Inde touchée par une fièvre mystérieuse et particulièrement mortelle, déjà plus de 60 décès
AFP / M. Sharma - Photo d’illustration

Rien n’est épargné à l’Inde. Alors que le pays fait face à une nouvelle vague de Covid-19, certains districts de l’État de l’Uttar Pradesh ont été touchés par une mystérieuse maladie. Plusieurs personnes ont contracté de violentes poussées de fièvre accompagnées de déshydratation, maux d’estomacs et baisse des plaquettes de sang, indique Sudinfo.

Une « mystérieuse fièvre » qui touche davantage les enfants et qui a déjà coûté la vie à plus de 60 personnes, comme le rapporte le Mirror. Une maladie qui se propage rapidement et qui a déjà envoyé plusieurs centaines de personnes à l’hôpital. « Les patients, en particulier les enfants, dans les hôpitaux meurent très rapidement », souligne Dr Neeta Kulshrestha. Comme l’explique la BBC, aucun des patients touchés n’a été testé positif au coronavirus.

Liée à la dengue ?

Si beaucoup ont craint une nouvelle épidémie de type « Covid-19 », les médecins des zones touchées avancent que la maladie pourrait être liée à la dengue, une infection virale transmise par les moustiques. En effet, les symptômes correspondent et plusieurs victimes ont été testées positives à cette infection. S’agirait-il d’un nouveau variant de la dengue ? L’Institut national indien de virologie tente de savoir si c’est le cas. « L’impact combiné des épidémies de Covid-19 et de dengue peut potentiellement entraîner des conséquences dévastatrices pour les populations à risque », déclare l’OMS.

D’autres médecins évoquent également qu’il pourrait s’agir d’un typhus tropical transmis par des acariens.

La mystérieuse fièvre a en tout cas été favorisée par un manque d’hygiène et amplifié par les pluies de la mousson. C’est pourquoi l’Etat de l’Uttar Pradesh a annoncé une campagne pour la désinfection des larves dans les zones touchées.