Une nouvelle étude souligne l'efficacité des vaccins: "ils fonctionnent extraordinairement bien"

Une nouvelle étude souligne l'efficacité des vaccins: "ils fonctionnent extraordinairement bien"

C'est une excellente nouvelle qui nous vient tout droit de Grande-Bretagne, ou près de la moitié de la population (48,66% le 19 avril) a reçu au moins une dose du vaccin contre le coronavirus. D'après une étude demandée par Boris Johnson en réponse à une interpellation dans la Chambre des lords, seules 32 personnes ayant reçu au moins une dose du vaccin contre la Covid-19 depuis au moins trois semaines ont été hospitalisées à cause du virus ces derniers mois. Durant la période analysée, qui s'étale de septembre à mars, 74.405 hospitalisations liées au coronavirus ont pourtant été recensées. Le ratio de personnes vaccinées se trouvant à l'hôpital est donc de 1 pour 2.300, rapporte le Daily Telegraph.

Lire aussi

Un résultat très encourageant qui prouve une nouvelle fois l'efficacité des différents vaccins. Des scientifiques ont d'ailleurs indiqué que les vaccins offraient une protection supérieure à celle escomptée. "Je suis absolument ravi. C'est très important. Cela montre que dans une situation réelle, les vaccins sont extrêmement efficaces. Non seulement on peut dire qu'ils fonctionnent, mais ils fonctionnement extraordinairement bien", se réjouit le professeur Calum Semple, de l'université de Liverpool.

Les 32 cas mentionnés par l'étude vont désormais être analysés. Les chercheurs veulent notamment savoir si ces cas étaient plus bénins que ceux qui n'ont pas été vaccinés.

Israël a "quasiment éradiqué" la Covid-19

Dans le même temps, Israël, où plus de 60% de la population a reçu la première dose du vaccin, assure avoir "quasiment éradiqué" la Covid-19 grâce à sa campagne de vaccination massive. Le pays reprend d'ailleurs petit à petit une vie normale, le masque n'étant par exemple plus obligatoire qu'à l'intérieur.

En janvier, Israël a pourtant connu un pic de 10.000 cas par jour, malgré sa campagne de vaccination, les effets du vaccin prenant quelques semaines avant de se faire sentir. Puis, la courbe a commencé à progressivement s'aplanir pour permettre aux autorités début mars de rouvrir les bars, les restaurants et les cafés.

Depuis début avril, entre 100 et 300 cas sont en moyenne détectés par jour dans ce pays de neuf millions d'habitants. Et la tendance est en baisse constante. Les décès ont aussi particulièrement chuté, avec moins de dix décès en moyenne par jour depuis début avril.

Lire aussi

Lire aussi

Lire aussi: Un octogénaire wallon sur 4 n'est pas vacciné : la Région leur offre une seconde opportunité