Une mère tue sa fille handicapée de 14 ans après une dispute sur des crayons de couleurs

Une mère tue sa fille handicapée de 14 ans après une dispute sur des crayons de couleurs

Jasmine Singletary, une adolescente handicapée de 14 ans souffrant d’un trouble neuromusculaire, avait été hospitalisée pour une infection au Sacré-Coeur de Pensacola, en Floride, le 8 juillet dernier. Son décès a été prononcé cinq jours plus tard, quelques minutes après la visite de sa mère et de sa grand-mère, rapporte le média TooFab.

La mère de 34 ans accusée d’avoir tué sa fille

Jessica Bortle, une Américaine de 34 ans, est accusée d’avoir violement tué sa fille. L’autopsie du corps de la jeune fille a ensuite révélé de graves blessures récentes au niveau de l’abdomen. « Le médecin légiste a indiqué que les blessures étaient si graves que Jasmine serait décédée quelques minutes seulement après les avoir reçues », a déclaré la police dans un communiqué, ajoutant que les blessures que présentait la victime étaient « similaires à celles causées par un accident de la route ».

Elle reconnaît avoir frappé sa fille à l’hôpital

Lors de l’enquête, la mère de Jasmine a admis avoir porté des coups à sa fille avec une table d’hôpital et s’être « appuyée sur la table de tout son poids », après avoir nié une première fois. Une dispute au sujet de crayons de couleurs aurait éclaté juste avant le drame. Placée en détention, Jessica Bortle risque jusqu’à 30 ans de prison.