Une jeune femme mutilée à mort par son propre chien

Une jeune femme mutilée à mort par son propre chien
Ph. Facebook Keira Ladlow

La jeune femme de 21 ans souffrait d’un trouble de la personnalité, elle était émotionnellement instable. Elle a été attaquée par le Staffordshire terrier américain que son frère lui avait offert quelques mois plus tôt pour l’aider.

Keira était décrite comme une personne gentille et attentionnée par ses amis. Son frère est revenu sur les faits : « Lorsque je suis rentré du travail à 14 heures, j’ai trouvé ma sœur allongée dans le salon avec Gucci qui était recroquevillée dans le coin de la pièce », explique-t-il.

L’enquête a révélé que le frère de Keira avait adopté Gucci en octobre 2020 alors que ses précédents propriétaires n’en voulaient plus car il avait mordu un autre chien.

« Je me sens responsable »

Le jeune homme assure que tout se passait bien : « Gucci s’était bien adaptée, on avait créé un lien avec elle, » raconte-t-il. Mais l’enquête a révélé que la veille de sa mort, Keira aurait dit à son frère qu’elle craignait que Gucci ne la morde mais il lui avait répondu qu’elle s’inquiétait parce qu’elle n’avait pas pris ses médicaments.

Le lendemain matin, le jeune homme était parti travailler laissant Gucci endormie dans le lit à côté de sa sœur. Lorsqu’il est revenu, le corps sans vie de Keira était sur le sol, couvert de sang.

Dans le cadre de l’enquête, le frère de Keira explique qu’il a paniqué : « Je ne savais pas quoi faire. Je l’ai toujours protégée. Je me sens responsable même si je n’ai rien pu faire ce jour-là. »

L’enquête ne dit pas ce qui a causé cet accident tragique.