Une «fosse commune» découverte à Izioum, ville ukrainienne reprise aux Russes

Une «fosse commune» découverte à Izioum, ville ukrainienne reprise aux Russes
Ph. Zuma Press

Une « fosse commune » a été découverte à Izioum, ville reprise aux Russes il y a quelques jours dans le cadre de la contre-offensive ukrainienne dans la région de Kharkiv (est), a affirmé jeudi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Nous voulons que le monde sache ce que l’occupation russe a provoqué », a-t-il dit sans donner de détails sur le nombre de personnes enterrées ni sur les causes de leurs décès. L’enquête a commencé, « on doit avoir plus d’informations vérifiées et claires demain », a ajouté M. Zelensky dans son adresse vidéo quotidienne.

440 tombes

Un responsable de la police régionale Serguiï Botvinov a de son côté indiqué à Sky News qu’un site d’enterrement avec environ 440 tombes avait été découvert à Izioum. Certains défunts ont été tués par balles, d’autres sont morts dans des bombardements, a-t-il ajouté.

Pour sa part, M. Zelensky a comparé Izioum aux villes de Boutcha et Marioupol devenues symboles d’atrocités de l’invasion russe de l’Ukraine. « La Russie laisse partout la mort derrière elle. Et elle doit répondre. Le monde doit vraiment tenir la Russie responsable de cette guerre. Nous allons tout faire pour cela », a-t-il lancé.