Une fillette perd la vie à cause de la punition extrême de sa mère

Une fillette perd la vie à cause de la punition extrême de sa mère
Capture vidéo WBTV

La petite Majelic « Jellie » Young a été vue pour la dernière fois en août 2020. Le mois dernier, les restes de la fillette de quatre ans ont été retrouvés sur la propriété de sa maman à Charlotte, en Caroline du Nord, indique Sudinfo.

Des officiers de police s’étaient alors rendus au domicile de Malikah Diane Bennett, la mère de la victime, où elle vivait avec au moins huit enfants, pour un contrôle de bien-être. Un travailleur des services de protection de l’enfance a appelé le 911, demandant à la police de trouver Majelic. Selon lui, les membres de la famille n’avaient pas vu l’enfant de quatre ans depuis août 2020. La maman avait des antécédents de plaintes pour maltraitance d’enfants, rapporte NBC12.

Debout dans la buanderie

Lorsque la police est venue l’interroger, elle a expliqué qu’elle avait déposé Majelic chez un autre parent en août et qu’elle ne l’avait pas revue depuis. C’est la grande sœur, âgée de 13 ans, qui a révélé que la petite fille avait été punie et forcée de rester debout dans la buanderie, sans être autorisée à s’asseoir pendant trois jours.

Selon les documents de l’enquête, Majelic se serait effondrée d’épuisement après trois jours sans manger, ni boire. Lorsqu’elle a cessé de respirer, sa mère aurait mis son corps dans des sacs-poubelles et l’aurait stocké dans sa voiture, jusqu’à ce que l’odeur de décomposition devienne insupportable. Elle a ensuite enterré sa fille dans le jardin.

La mère inculpée

« J’ai travaillé aux homicides pendant la majeure partie des dix dernières années et je peux vous dire que cette affaire est profondément troublante », a déclaré le lieutenant de la police de Charlotte-Mecklenburg, lors d’une conférence de presse le mois dernier.

Malikah Diane Bennett, la mère de la victime, a été arrêtée et inculpée de meurtre au premier degré et de maltraitance sur enfant. Elle est aussi accusée d’avoir infligé des blessures physiques à sa fille et d’avoir dissimulé sa mort, rapporte le Charlotte Observer.