Une femme de 31 ans meurt après avoir été renversée par deux trottinettes électriques

Une femme de 31 ans meurt après avoir été renversée par deux trottinettes électriques
AFP / M. Bureau

Depuis lundi soir, le pronostic vital de Miriam, une jeune femme de 31 ans, était engagé. Par la suite elle s’est trouvée en mort cérébrale, avant de décéder ce mercredi, à la grande peine de ses proches, partagés entre tristesse et colère. En effet, cette Italienne a été renversée par deux jeunes femmes en trottinette sur le quai de la Mégisserie, selon Sudinfo.

Celles-ci, activement recherchées par la police, n’ont pas pris la peine de s’arrêter pour voir l’état de leur victime. C’est une amie de Miriam qui raconte qu’elles ont déboulé à toute allure et que la jeune femme a été projetée au sol, sa tête heurtant violemment le trottoir.

Des témoins de l’incident

Les plongeurs de la brigade fluviale, qui patrouillaient non loin de là, ont été témoins de l’incident et se sont dépêchés pour lui porter assistance, en vain. Son cœur est reparti après 30 minutes de massage cardiaque, mais elle a succombé deux jours plus tard à l’hôpital, où elle avait été transférée en urgence absolue suite à l’intervention des secours.

Une enquête pour homicide volontaire par conducteur aggravé par le délit de fuite a été ouverte et un appel à témoins pour retrouver les deux fuyardes a été réalisé. Les enquêteurs demandent par ailleurs aux deux jeunes femmes de se rendre à la police.

« Son dernier geste d’amour »

Ce vendredi soir, David Belliard, l’adjoint (EELV) chargé des transports d’Anne Hidalgo, a adressé « ses plus sincères condoléances aux proches de la victime ». Il explique que « la sécurité des usagers les plus vulnérables que sont les piétons fait partie de mes priorités » et veut que « toute la lumière soit faite sur cet accident soit faite », comme le relaient nos confrères du « Parisien ».

Miriam, qui venait de Toscane et qui travaillait dans un restaurant italien à Paris, souhaitait faire don de ses organes, un geste que sa famille a bien évidemment accepté. « On est tous détruits. C’est son dernier geste d’amour », conclut un proche.