Une étude démontre que la mixité au sein des entreprises augmente leur productivité

Une étude démontre que la mixité au sein des entreprises augmente leur productivité
Ph. Getty Images

Les auteurs de cette note, qui s’appuient sur une combinaison innovante d’approches méthodologiques, ont étudié notamment la relation entre mixité de sexe (femme et homme) et productivité des entreprises.

« Les résultats montrent qu’à caractéristiques égales, une entreprise plus éloignée qu’une autre de la moyenne en termes de mixité est aussi moins productive. Cela est particulièrement marqué pour les entreprises les plus éloignées de la norme en termes de mixité », montre cette étude.

Mais ces résultats portent une limite de taille : ils « doivent être interprétés comme des associations et non des liens de causalité », car les analyses menées ne permettent pas de conclure sur ce point. Dans le détail, les auteurs ont analysé des données sur une période allant de 1995 à 2015.

Des écarts importants

Pour les entreprises en dessous de la norme en termes de part de femmes dans leurs effectifs, une hausse de 10 points de la part des femmes est associée à un niveau de productivité supérieur de l’ordre de 2 % à 3 %.

Mais l’étude confirme également qu’une part très importante de femmes ou d’hommes va aussi de pair avec une moindre productivité. « Les entreprises les plus masculines et les plus féminines (…) présentent des niveaux de productivité inférieurs de l’ordre de 20 % à 30 % aux autres entreprises ». Ainsi pour les entreprises déjà au-dessus de la norme, réduire de 10 points la part des femmes est associé à une hausse de 2 % à 4 % de la productivité.

Nuances en fonction du secteur ?

Par ailleurs les auteurs ont aussi regardé si ces résultats variaient selon les secteurs d’activité des entreprises: « La relation positive entre diversité et productivité n’est pas vérifiée dans les transports, l’éducation/protection sociale et la construction, trois secteurs qui présentent historiquement des répartitions très déséquilibrées de leurs effectifs par sexe ». Des résultats quasiment similaires ont été observés sur la diversité en terme d’âge, c’est-à-dire en regardant la part de jeunes dans les entreprises.