Une étude conclut que les pneus de nos voitures polluent bien plus que le gaz d’échappement

Une étude conclut que les pneus de nos voitures polluent bien plus que le gaz d’échappement
Ph. Unsplash

Mercredi dernier, le Parlement européen a validé sa position de négociation au sujet de l’avenir du parc automobile européen, en termes de normes d’émissions de CO2. Les eurodéputés se sont prononcés en faveur d’une interdiction, dès 2035, de la vente de voitures et utilitaires légers neufs qui ne sont pas « zéro émission », donc toutes les voitures à moteur à combustion interne.

Il s’agit d’un pas dans la bonne direction quand on sait que la pollution tue environ neuf millions de personnes par an. Elle constitue une des plus grandes menaces pour notre santé. Et si ce vote de l’Europe est une bonne nouvelle, il pourrait ne pas être suffisant. Une nouvelle étude menée par le laboratoire britannique Emission Analytics a en effet conclu que les particules fines émises par l’usure des pneus seraient 2.000 fois plus nombreuses que celles émises par les pots d’échappement (à noter que l’on parle bien ici de particules fines et non de gaz à effet de serre).

Manque de régulation

Ces particules des pneus, qui polluent l’air, mais aussi l’eau et les sols, contiennent de nombreux composants toxiques, y compris cancérigènes. Problème, leur régulation est pour l’instant inexistante. « Les pneus sont clairement en train d’éclipser le tuyau d’échappement en tant que source majeure d’émissions des véhicules », explique au Guardian Nick Molden, d’Emission Analytics.

Il appelle donc à une régulation rapide et efficace des pneus dans un futur proche. « Le but n’est pas d’empêcher les gens de conduire ou d’inventer de nouveaux pneus complètement différents. Si vous pouviez éliminer la pire moitié (des produits toxiques, ndlr), et peut-être les aligner sur les meilleurs de la classe, vous pourriez faire une énorme différence. Mais pour le moment, il n’y a pas d’outil de régulation, il n’y a pas de surveillance », déplore-t-il.

Pour réaliser cette étude, Emission Analytics a analysé 14 marques de pneu sur une Mercedes Class C conduite normalement sur la route.