Une compagnie aérienne licencie 593 employés qui ont refusé la vaccination

Une compagnie aérienne licencie 593 employés qui ont refusé la vaccination
Ph. Unsplash

Plus de 99 % des employés de la compagnie aérienne américaine United Airlines qui n’ont pas demandé une exemption médicale ou religieuse de leur employeur pour ne pas être vaccinés, ont bien reçu un vaccin contre le Covid-19. Sur l’entièreté du personnel, 593 ont refusé de se soumettre à la vaccination et perdent donc leur emploi.

« C’est une réussite historique pour notre compagnie et nos employés »

La compagnie aérienne a rendu public les données relatives à l’imposition de la vaccination à son personne mardi, ce jour étant la date butoir imposée aux employés pour être vaccinés. « C’est une réussite historique pour notre compagnie et nos employés, de même que nos clients et la communauté que nous servons », ont commenté le directeur exécutif Scott Kirby et le président Brett Hart dans une déclaration au personnel.

La date butoir pour la vaccination obligatoire a été avancée après que six employés ont entrepris des démarches judiciaires contre l’entreprise, pointant qu’elle ne prenait pas des dispositions pour des exemptions médicales ou religieuses.

Des amendes pour les non-vaccinés chez Delta Air

United est la seule grande compagnie aérienne américaine qui rend la vaccination obligatoire. Delta Air prévoit des frais de 200 dollars par mois au compte des employés qui ne sont pas vaccinés dès le 1er novembre. La société affirme que 82 % de son personnel est vacciné.

L’administration du président américain Joe Biden exige des sociétés de plus de 100 employés de rendre la vaccination obligatoire ou de mener des tests hebdomadaires, avec des amendes qui peuvent aller jusqu’à 14.000 dollars.