Un père, une mère et leur fille de 1 an perdent mystérieusement la vie en randonnée: «Je n’ai jamais vu ça»

Un père, une mère et leur fille de 1 an perdent mystérieusement la vie en randonnée: «Je n’ai jamais vu ça»
Capture vidéo

Dimanche, Jonathan Gerrish, 45 ans, son épouse Ellen Chung, 31 ans, et leur fille Muji, 1 an, sont partis faire une randonnée dans le parc national de Sierre, aussi connue sous le nom de « Devil’s Gulch » (le ravin du diable, en français). Une randonnée de quelques heures qui s’est pourtant éternisée. Lorsque la nounou, qui devait s’occuper de l’enfant, est arrivée au domicile à l’heure convenue, la famille n’était toujours pas rentrée.

Rapidement, l’inquiétude s’est donc emparée des proches du couple. « Il faisait très chaud et ils avaient le bébé avec eux, c’était impossible qu’ils soient partis pour une randonnée de nuit », confie aux médias américains un proche de Jonathan et Ellen. Lorsque le premier ne s’est pas présenté à son travail le lundi matin, les craintes se sont confirmées.

Le chien meurt aussi

Des recherches ont été organisées et ont malheureusement permis de retrouver, mardi, les corps sans vie des trois personnes ainsi que de leur chien, rapporte Sudinfo. Des décès mystérieux comme le confirme le shérif du comté de Maripose, Jeremy Briese. « En 20 ans de carrière, je n’ai jamais un cas comme celui-ci auparavant. Il n’y a aucun indicateur évident de la façon dont ils ont pu mourir », explique-t-il avant d’ajouter. « Vous avez deux adultes en bonne santé, vous avez un enfant en bonne santé et ce qui semble être un chien en bonne santé, le tout dans une même zone. Donc, pour le moment, nous traitons l’affaire comme un homicide (ce qui signifie, pour les États-Unis, qu’un être humain a tué une/des autre(s) personnes, NDLR) jusqu’à ce que nous puissions en établir la cause. »

Une autre possibilité pourrait être l’émission de monoxyde de carbone des anciennes mines de la zone. « Nous n’avons trouvé aucune mine à proximité », déclare le shérif. « Il y a quelques puits de mine, mais nous ne pouvons pas encore confirmer si c’est la cause », précise-t-il.

Les trois décès restent donc, pour l’heure, un mystère. Jonathan Gerrish et Ellen Chung venaient de déménager dans l’espoir d’élever leur fille dans un environnement plus « calme », « entouré d’air frais et proche des montages pour pouvoir partir en randonnée ».