Un père de famille meurt en héros en sauvant ses deux enfants de la noyade

Un père de famille meurt en héros en sauvant ses deux enfants de la noyade
Ph. Unsplash

Trevor, un père de famille britannique en vacances au Portugal, était décédé d’un arrêt cardiaque lorsqu’il a été retiré de l’océan par des surfeurs, rapporte Sudinfo. Les habitants et une infirmière qui se trouvaient sur la plage ont passé près d’une heure à essayer de le sauver, en vain.

La tragédie s’est produite jeudi peu après 14h sur la plage de Calada à Encarnacao, à environ une heure de route au nord-ouest de Lisbonne. Le vacancier britannique s’est empressé d’empêcher ses deux filles, âgées de 9 et 12 ans, d’être emportées par la mer. Les deux filles ont ensuite été emmenées à l’hôpital Santa Maria de Lisbonne pour un examen médical. Un psychologue est venu en aide aux jeunes filles et à leur maman, dont l’identité n’a pas été révélée.

Les patrouilles de sauveteurs sur la plage où la tragédie s’est produite ne commencent pas avant le 12 juin, bien que des spécialistes qualifiés de la Marine travaillant à la protection du public dans le cadre du projet « Seawatch » aient été mobilisés après le déclenchement de l’alarme.

« Il a lui-même eu des difficultés »

L’Autorité maritime nationale du Portugal a déclaré dans un communiqué publié hier soir : « Un homme de 45 ans est décédé aujourd’hui à Calada Beach, une plage non surveillée du district de Mafra, alors qu’il tentait d’aider ses deux jeunes filles lorsqu’elles ont rencontré des difficultés dans l’eau. L’alerte a été reçue à 14h40 via le centre d’assistance au commandement opérationnel du district à Lisbonne. Des officiers de la police maritime de Cascais et des responsables du projet « SeaWatch » ont été immédiatement envoyés sur les lieux à l’aide d’un véhicule Amarok. Trois ambulances de pompiers volontaires d’Ericeira et deux véhicules médicaux d’urgence et de réanimation de Torres Vedras ont également été mobilisés. »

Pualo Agostinho, chef de la police maritime de Cascais dont les attributions couvrent la zone où s’est déroulée la tragédie d’hier, est revenu sur les faits : « Toute la famille était sur la plage, le père, la mère et leurs deux filles. C’était une plage qui n’avait pas de sauveteurs car le service de sauveteurs ne commence que le 12 juin. Les deux filles ont eu des difficultés et leur père a essayé de les sauver. Il a réussi à les mettre en sécurité mais il a lui-même eu des difficultés et a malheureusement fini par mourir après avoir été sorti de l’eau par deux surfeurs, » a-t-il déclaré.