Un nouveau-né meurt après que ses parents le font sortir de l’hôpital contre l’avis des médecins

Un nouveau-né meurt après que ses parents le font sortir de l’hôpital contre l’avis des médecins
Ph. Facebook

Edward Boundy-Hill est né prématuré de quatre semaines mais n’aura vécu que deux petits jours. Ses parents, Zoe Boundy et Jamie Hill, ont décidé de le retirer de l’hôpital contre l’avis des médecins. En raison ? La phobie des hôpitaux de Zoe, qui s’appelle la nosocomphobie.

Une enquête a été menée pour comprendre les responsabilités des uns et des autres dans le décès de ce nouveau-né. Sa conclusion est que, malgré la contre-indication des médecins, la maman et le bébé étaient en bonne santé apparente et que les services sociaux ou la police n’avaient pas à intervenir.

Lorsque les parents ont constaté les problèmes d’alimentation de l’enfant, ils ont appelé deux sage-femmes qui ont offert leurs conseils, sans s’inquiéter outre mesure de la condition du bébé. Moins d’une heure après la seconde visite de celles-ci, Edward est devenu livide et, lorsque sa maman a essayé de le baigner pour le réveiller, il est resté inerte.

Les secours sont intervenus pour essayer de le réanimer en vain, et il a été déclaré mort à l’hôpital Prince Charles de Merthyr Tydfil en septembre 2019. A l’autopsie, le docteur Andrew Bamber a déclaré qu’il avait potentiellement inhalé du cannabis, des traces étant présentes dans son sang, mais que le lien avec le décès n’était pas possible à faire.

En conclusion, l’enquête reste ouverte et la cause du décès est toujours indéterminée à l’heure d’écrire ces lignes.