Un homme admet avoir tué deux personnes et violé des dizaines de cadavres en Angleterre

Un homme admet avoir tué deux personnes et violé des dizaines de cadavres en Angleterre
AFP / Kent Police

Il avait été arrêté en 2020 après avoir été confondu par son ADN. Fin de semaine, au quatrième jour de son procès, David Fuller a admis avoir tué deux femmes en 1987. Auparavant, il avait déjà admis avoir violé des cadavres post-mortem, rapporte son BBC. Les faits se sont produits alors que M. Fuller travaillait comme électricien dans deux hôpitaux du comté du Kent, à l’est du pays.

Des enfants concernés

Après son arrestation, les policiers avaient découvert à son domicile du contenu pornographique « extrême ». Derrière un meuble se trouvaient également deux disques durs sur lesquels on pouvait voir M. Fuller abuser de victimes à la morgue, dont trois enfants et une centenaire, entre 2008 et 2020. Certaines vidéos étaient classées dans des dossiers portant le nom des victimes. L’homme consignait également ses actes dans un journal intime.

« Malheureusement, il est probable que certaines de ses victimes ne soient jamais identifiées, surtout qu’aucune piste au dehors de l’enquête ne peut nous aider », déplore le chef de la police du Kent, alors qu’une vingtaine de victimes n’ont toujours pas été identifiées.

Avant le procès, M. Fuller avait plaidé coupable pour 51 infractions, dont 44 chefs d’accusation concernant 78 victimes identifiées dans les deux morgues où il travaillait. Mais ses victimes potentielles pourraient être au nombre de 99.

1,75 million € a été débloqué pour venir en aide aux familles des victimes du Britannique.