Un grand prématuré devant prendre l’avion pour être opéré refusé du vol à cause de sa carte d’identité

Un grand prématuré devant prendre l’avion pour être opéré refusé du vol à cause de sa carte d’identité
AFP / E. Piermont

Nicolas, jeune père de famille, est en colère. Alors que son fils Léon, un grand prématuré âgé aujourd’hui de 3 mois, devait relier en avion Nice à Paris pour se faire opérer, l’enfant n’a pas pu embarquer dans l’avion Air France faute de papier d’identité, indique Sudinfo.

Comme l’explique le Parisien, Nicolas, sa compagne, et leur fils Léon sont « coincés » dans le sud de la France depuis la naissance du petit bout il y a trois mois. Originaires de la région parisienne, ils ne pensaient pas que le petit garçon pointerait si vite le bout de son nez. Mais ce fut le cas. Et, il y a quelques jours, l’hôpital L’Archet où était hospitalisé l’enfant a organisé son rapatriement dans un autre établissement parisien, où il devait être opéré. Problème, lorsqu’il a voulu monter dans l’avion, l’enfant n’a pas pu, faute de carte d’identité : « À cet âge, on ne lui a encore pas fait de carte d’identité. Nous l’avons déclaré et avions l’extrait d’acte de naissance mais cela ne suffisait visiblement pas », a expliqué le papa au Parisien.

Air France se défend

Et comme les parents n’avaient pas non plus leur livret de famille (ils ne pensaient pas en avoir besoin en descendant dans le sud de la France), le petit Léon n’a pas pu embarquer. Résultat, l’hôpital de Nice a décidé de transférer le petit bout en ambulance. Un trajet de près de 1.000 kilomètres qui a duré plus de 10 heures : « À son arrivée, il a fallu lui en remettre de l’oxygène car il était fatigué. En avion cela aurait, peut-être, pu lui éviter ça », explique la maman.

Si tout s’est finalement bien terminé, les parents de Léon, qui ne pesait que 530 grammes lorsqu’il est né, ont raconté leur mésaventure dans l’espoir que cela n’arrivera pas à d’autres parents. Du côté de chez Air France, on regrette l’incident et on assure « comprendre l’émotion de la famille ». Mais « Nous devons cependant avoir une vigilance particulière quand un enfant voyage seul », précise la compagnie aérienne.