Un étudiant en médecine perd la vie dans des circonstances troubles: un jeu sexuel aurait dérapé

Un étudiant en médecine perd la vie dans des circonstances troubles: un jeu sexuel aurait dérapé
Ph. Unsplash

Un étudiant en médecine a été retrouvé mort dans sa chambre à Bihorel près de Rouen. Les circonstances de son décès sont suspectes. Des instruments chirurgicaux étaient posés autour du corps de la victime. Une enquête a été ouverte et la thèse du suicide semble écartée, a indiqué le quotidien Paris-Normandie samedi, relayé par Sudinfo.

Une mise en scène étrange

C’est la maman du jeune étudiant de 24 ans qui l’a retrouvé allongé dans son lit le 19 août, peu avant 17h. Rentrée une heure plus tôt, la mère aurait été étonnée de ne pas entendre son fils et se serait rendue dans la chambre de ce dernier. Elle a retrouvé le corps sans vie de son fils avec une charlotte sur la tête. Il était perfusé, intubé et avec une sonde urinaire. Les forces de l’ordre ont aussi retrouvé des téléphones portables reliés à des batteries et un respirateur artificiel. La mère de la victime a assuré ne jamais avoir vu ce matériel dans les affaires de son fils, relève Paris-Normandie.

L’hypothèse d’un jeu sexuel

Smur et sapeurs-pompiers se sont rendus sur place et ont constaté le décès du jeune homme, qui était en sixième année de médecine. Une piste des enquêteurs, selon la radio France Bleu Normandie, serait celle du jeu sexuel qui aurait mal tourné. La Sûreté départementale de Rouen est en charge du dossier.