Un enfant de 11 ans amputé d’un doigt après avoir fui des harceleurs racistes

Un enfant de 11 ans amputé d’un doigt après avoir fui des harceleurs racistes
Ph. Twitter

Les faits se sont déroulés mardi dans une école du Pays de Galles. Raheem Bailey, 11 ans, a tenté de s’enfuir via un grillage après avoir été attaqué par plusieurs de ses camarades qui le frappaient et l’inondaient d’insultes racistes. Sauf qu’en prenant la fuite, Raheem a coincé son doigt dans ledit grillage. Après avoir été transporté à l’hôpital et opéré pendant six heures, les médecins n’ont malheureusement pas eu d’autre choix que d’amputer le doigt de Raheem.

« Il est de retour à la maison mais il souffre beaucoup. Je crois qu’il est toujours sous le choc car il n’arrête pas de me demander pourquoi ça lui est arrivé et pourquoi les gens ne l’aiment pas », déplore la mère de Raheem. « Nous n’avons pas encore vu sa main car il y a un bandage, mais il faudra du temps pour que nous nous y habituions. Je suis extrêmement fâchée car l’école ne m’a pas contactée depuis l’incident pour vérifier l’état de santé de Raheem ».

Le gouvernement gallois réagit

Une enquête a été ouverte par la police. Vu l’ampleur de l’affaire, le gouvernement gallois s’est également exprimé par communiqué. « Nous condamnons toute forme de harcèlement et de racisme et nous souhaitons que les écoles enquêtent sur chaque allégation de harcèlement ou de racisme qui leur est rapportée et prennent des mesures pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise ».

Une cagnotte a été ouverte pour construire une prothèse à Raheem. À l’heure d’écrire ces lignes, plus de 82.000 £ (97.000 €) avaient été récoltés. C’est bien plus que les 10.000£ (12.000 €) initialement espérés.